TRIBUNE. "Nous porterons la voix de celles qui ne peuvent plus parler" : plus de 150 personnalités appellent à défiler contre les violences faites aux femmes

Des militantes féministes effectuent un \"die-in\", le 19 octobre 2019 sur la place de la République, à Paris, afin de sensibiliser le grand public à la question des féminicides.
Des militantes féministes effectuent un "die-in", le 19 octobre 2019 sur la place de la République, à Paris, afin de sensibiliser le grand public à la question des féminicides. (MICHEL STOUPAK / NURPHOTO / AFP)

Selon le décompte d'un collectif féministe, 123 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint depuis le début de l'année. Des personnalités telles que Julie Gayet, Agnès Jaoui ou encore Josiane Balasko appellent à manifester contre les violences sexistes et sexuelles.

"La société est mobilisée. Les politiques publiques doivent suivre." Alors qu'avec 123 cas recensés par un collectif féministe, l'année 2019 vient de dépasser l'année 2018 en nombre de féminicides, le collectif #NousToutes appelle à un grand rassemblement, le 23 novembre à Paris, pour dénoncer les violences sexistes et sexuelles. Cette démarche est soutenue par plus de 150 personnalités, parmi lesquelles se trouvent Jeanne Cherhal, Virginie Efira, Alexandra Lamy ou encore Muriel Robin. Elle peut être soutenue par le biais d'une pétition. Issues entre autres du monde de la culture, du journalisme ou de la recherche, elles s'expriment ici librement.


Nous appelons toutes celles et tous ceux qui veulent en finir avec les violences sexistes et sexuelles et avec les féminicides à marcher le samedi 23 novembre, à Paris.

Chaque jour, dans notre pays, des femmes sont victimes de violences psychologiques, verbales, économiques, médicales, physiques ou sexuelles. Une femme meurt tous les deux jours assassinée par son compagnon ou son ex-compagnon. Qu'elles aient lieu à la maison, au travail ou dans la rue, les violences ne sont pas une fatalité. Jamais.

Avec cette marche, nous dirons notre exigence d'un monde dans lequel les violences n'ont pas leur place. Les femmes et les enfants, aujourd'hui victimes de violences, peuvent être protégé•es. Les femmes et les enfants en danger peuvent être mis•es en sécurité. Les criminels doivent être sanctionnés.

Avec cette marche, nous porterons la voix de toutes celles qui, parmi nous, cumulent les violences en raison de leur situation de handicap, de vulnérabilité, de leur âge, de leur origine sociale, de leur statut de migrantes, de leur orientation sexuelle, de leur identité de genre ou parce qu'elles sont racisées.Les signataires de la tribune

Avec cette marche, nous porterons la voix des milliers d'enfants victimes ou co-victimes de violences. Nous dénoncerons les décisions de justice qui relaxent des pédocriminels en bafouant les droits les plus élémentaires des enfants.

Avec cette marche, nous porterons la voix de celles qui ne peuvent plus parler. Celles qui ont été assassinées parce qu'elles étaient des femmes. Nous n'arrivons plus à compter les cas où les féminicides auraient pu être évités. Nous proclamerons notre colère de voir que les pouvoirs publics leur ont tourné le dos, classant leurs plaintes, refusant d'entendre leurs appels à l'aide.

Avec cette marche, nous ferons en sorte que les pouvoirs publics prennent enfin des mesures à la hauteur. Les demi-solutions ressassées depuis des décennies ne fonctionnent pas. Le gouvernement doit passer à la vitesse supérieure et débloquer un milliard d'euros contre les violences pour financer des politiques publiques qui touchent l'ensemble de la population. La société est mobilisée. Les politiques publiques doivent suivre.

Samedi 23 novembre, rendez-vous national à Paris pour marcher contre les violences sexistes et sexuelles. Rendez-vous sur noustoutes.org ou sur l'événement Facebook de la marche pour y participer. 

Retrouvez ci-dessous la liste des signataires :

Pilar Aguilar, critique et analyste de cinéma
Rebecca Amsellem, fondatrice de la newsletter féministe Les Glorieuses
Juliette Arnaud, comédienne
Aure Atika, comédienne
Pénélope Bagieu, autrice de BD
Josiane Balasko, actrice
Marine Baousson, humoriste
Christine Bard, historienne
Marie-Noëlle Bas, présidente des Chiennes de garde
Lauren Bastide, journaliste et productrice
Baptiste Beaulieu, écrivain
Lucile Bellan, journaliste et autrice
Eric Benzekri, scénariste
Alix Béranger, militante féministe à La Barbe
Mélanie Bernier, comédienne
Marilou Berry, comédienne et réalisatrice
Julie Bertuccelli, cinéaste
Andrea Bescond, artiste
Agnès Bihl, chanteuse
Sophie Binet, dirigeante de la CGT en charge des droits des femmes
Isabelle Bonnet-Murray, réalisatrice
Valérie Bonneton, comédienne
Léa Bordier, réalisatrice
Mélissa Bounoua, cofondatrice de Louie Media
Anne Bouvier, comédienne et metteuse en scène
Lénaïg Bredoux, journaliste
Iris Brey, autrice
Sylvie Brière, fondatrice de l'association France Prévention
Caroline Broué, journaliste
Isabelle Broué, cinéaste
Michel Broué, mathématicien
Daphné Bürki, journaliste
Romain Burrel, directeur de la rédaction de TÊTU
Nicole Calfan, comédienne
Laura Calu, humoriste
Isabelle Carré, comédienne
Elodie Cellier, militante féministe, La Barbe
Alexia Chardard, comédienne
Jeanne Cherhal, chanteuse
Clarika, chanteuse
Alice Coffin, journaliste et cofondatrice de l'Association des journalistes lesbiennes, gays, bi·e·s, trans et intersexes
Océane Colom alias Suzane, chanteuse
Laetitia Coryn, autrice de BD
Fanny Cottençon, comédienne
Camille Cottin, comédienne
Nadia Daam, journaliste
Eva Darlan, comédienne
Laurence De Cock, historienne
Caroline De Haas, collectif #NousToutes
Noémie de Lattre, artiste, engagée pour l’égalité
Christine Delphy, directrice de recherche émérite au CNRS
Vanessa Demouy, comédienne
Anne Depétrini, comédienne
Emilie Dequenne, comédienne
Rokhaya Diallo, journaliste et réalisatrice
Marie Dompnier, comédienne
Lætitia Dosch, actrice et autrice
Julia Ducournau, réalisatrice
Elvire Duvelle-Charles, cocréatrice du projet Clit Revolution
Sylvia Duverger, journaliste
Virginie Efira, comédienne
Annie Ernaux, écrivaine
Klaire Fait Grr, autrice
Déborah François, comédienne en colère
Fanny Gallot, historienne
Dominique Gauthiez-Rieucau, historienne et écrivaine
Julie Gayet, actrice et productrice
Cindy Geney
Matthias Girbig, comédien, auteur-réalisateur
Virginie Grimaldi, romancière
Flore Grimaud, artiste
Anouk Grinberg, comédienne et peintre
Cécile Grollimund, artiste
Nour Guerroudj, rédactrice en chef de Profession sage-femme
Audrey Guiller, journaliste et coautrice de Le viol, un crime presque ordinaire
Eye Haidara, comédienne
Ghada Hatem-Gantzer, médecin-chef de la Maison des femmes de Saint-Denis
Martine Herne
Coline Herné
Sylvie Hoarau, chanteuse du duo Brigitte
Imany, chanteuse
Agnès Jaoui, comédienne
Camille Japy, actrice
Michaël Jérémiasz, président de l'association Comme les autres
Cy Jung, écrivaine
Marie-Anne Juricic, autrice, site Planète féministe
Danièle Kergoat, sociologue
Kee-Yoon Kim, chanteuse, autrice, comédienne
Mié Kohiyama, journaliste et présidente de l'association MoiAussiAmnésie
Dr Kpote, animateur de prévention sexualité
Vikken L., DJ, producteur, activiste trans
Rose-Marie Lagrave, sociologue, EHESS
Marie Laguerre, militante féministe, ingénieure et étudiante en architecture
Marie-Hélène Lahaye, juriste, féministe, autrice du blog Marie accouche là
Alexandra Lamy, comédienne
Michèle Le Doeuff, philosophe et féministe
Anne Le Ny, réalisatrice, actrice
Agathe Lecaron, présentatrice de "La maison des maternelles"
Catherine Lecoq, comédienne, metteuse en scène, féministe
Séverine Lemière, économiste
Elsa Lepoivre, comédienne
Manon Loizeau, réalisatrice
Sophie Loubière, romancière et journaliste
Lyes Louffok, membre du Conseil national de la protection de l'enfance
Lou Luttiau, comédienne
Méliane Marcaggi, comédienne, réalisatrice
Garance Marillier, actrice
Virginie Martin, politologue et sociologue
Carole Masseport, artiste
Emilie Mazoyer, animatrice radio
Caroline Mecary, avocate
Danielle Mérian, présidente de SOS Africaines en danger
Thomas Messias, prof et journaliste
Sarah Mikovski, chanteuse
Simon Mimoun, chanteur de Debout sur le zinc
Miss Tic, artiste
Inna Modja, musicienne
Chloé Mons, artiste
Florence Montreynaud, historienne et linguiste
Anna Mouglalis, actrice
Tania Mouraud, artiste plasticienne
Stéphanie Murat, réalisatrice
Diariata N'Diaye, artiviste, fondatrice de Résonantes, créatrice d'App-Elles
Yael Naim, artiste
Helena Noguerra, artiste
Véronique Olmi, autrice
Orlan, artiste
Célia Pilastre, actrice
Armelle Pineau
Méryl Pinque, écrivaine
Henri Poulain, réalisateur, producteur
Charlotte Pudlowski, journaliste, cofondatrice de Louie Media
Muriel Robin, comédienne
Ella Rumpf, comédienne
Aurélie Saada, chanteuse musicienne
Caroline Sahuquet, coautrice de la pièce de théâtre Speculum
Bruno Sanches, comédien
Cemil Şanli, activiste artiste vidéaste
Laurent Sciamma, humoriste
Lolita Séchan, dessinatrice
Geneviève Sellier, professeure émérite à l'université Bordeaux Montaigne
Réjane Sénac, chercheuse en science politique
Gauvain Sers, auteur-compositeur-interprète
Rachel Silvera, économiste et féministe
Jérôme Soubeyrand, acteur cinéaste
Elisa Soussan, productrice
Claudia Tagbo, comédienne
Alice Taglioni, comédienne
Patricia Teglia, attachée de presse
Mélissa Theuriau, productrice-journaliste
Mélanie Thierry, comédienne
Géraldine Toledano
Marina Tomé, actrice
Corinne Valancogne, comédienne
Marion Vernoux, réalisatrice
Céline Verzeletti, responsable syndicale CGT
Eliane Viennot, professeure émérite
Diane Villanueva, membre du trio Üghett
Martin Winckler, médecin et écrivain

Vous êtes à nouveau en ligne