VIDEO. "Nous allons commander 1 000 bracelets" antirapprochement pour lutter contre les féminicides, affirme Nicole Belloubet

Nicole Belloubet, ministre de la Justice, était l\'invitée de franceinfo mercredi 16 octobre 2019.
Nicole Belloubet, ministre de la Justice, était l'invitée de franceinfo mercredi 16 octobre 2019. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Ce bracelet permet de géolocaliser les conjoints violents et de les maintenir à distance de leurs victimes.

"Nous allons commander 1000 bracelets" antirapprochement, a déclaré mercredi 16 octobre Nicole Belloubet, la ministre de la Justice. Elle était l'invitée de franceinfo au lendemain de l'adoption par l'Assemblée nationale, à la quasi-unanimité, d'une proposition de loi Les Républicains contre les violences conjugales, qui prévoit la mise en place d'un bracelet permettant de géolocaliser les conjoints violents et de les maintenir à distance de leurs victimes.

"Un certain nombre d'auteurs de violences, soit avant leur condamnation, soit après cette condamnation, pourront se voir soit proposer, soit imposer le port du bracelet", a expliqué la garde des Sceaux.

Cela permettra évidemment, nous l'espérons, de beaucoup faire diminuer les féminicides.Nicole Belloubetà franceinfo

Néanmoins, ce bracelet ne pourra pas être imposé à une personne qui n'est pas condamnée, "sauf si elle est sous contrôle judiciaire", ajoute Nicole Belloubet. "Avant la condamnation, nous proposerons le port du bracelet en présententiel en quelque sorte, et nous verrons s'il y a un refus. À ce moment-là, nous opérerons avec un signalement plus précis au procureur de la République."

Vous êtes à nouveau en ligne