Meurtre d’Aurélia Varlet : le combat de sa famille contre les violences conjugales continue

France 2

Le 14 août 2013, Aurélia Varlet était abattue par son ex-compagnon, Didier Grosjean. 6 ans après les faits, le combat de la famille continue.

Il y a six ans, le 14 août 2013, Aurélia Varlet, 32 ans, était assassinée par son ex-compagnon, Didier Grosjean, qui avait ensuite retourné contre lui-même l’arme à feu. "Cela fait 6 ans qu’on s’acharne pour essayer de se faire comprendre. Quand Aurélia s’est installé avec Didier Grosjean, elle a changé de comportement, elle avait quitté son travail, alors que son travail, c’était tout pour elle", assure Patrick Varlet, le père de la défunte jeune femme.

Des plaintes restées sans suite à l’époque

Se sentant menacée, la jeune femme contacte le procureur de la République et lui adresse quatre plaintes, restées sans suite, dans lesquelles elle demande de l’aide. "Aidez-moi, un jour il me tuera, il a des armes illégales, il les retournera contre lui", avait-elle assuré, précise le père de la victime. Après l'assassinat, l’enquête de police dépeint un Didier Grosjean violent, jaloux et possessif, qui avait déjà terrorisé son ex-compagne, entretemps exilée en Suisse. Aujourd’hui, la famille Varlet se bat pour faire reconnaître la responsabilité de l’État, Didier Grosjean ayant, selon elle, bénéficié de protections au sein des forces de l’ordre. Le frère de la victime, Giovanni Varlet, sera présent à Paris, dans le cadre du Grenelle contre les violences conjugales.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne