Féminicides : 146 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2019

FRANCE 2

En 2019, 146 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint. La journaliste de France Télévisions, Anaïs Hanquet, a analysé le contexte de ces féminicides.

En 2019, 146 femmes ont été tuées par leur conjoint ou leur ex-conjoint, soit 25 victimes de plus par rapport à l’année précédente. "Il s’agit notamment de femmes âgées de 39 à 49 ans, ou alors des femmes âgées de plus de 70 ans. Les départements les plus touchés sont ceux du Nord, des Yvelines ou de l’Hérault. Ces féminicides ont souvent lieu après une dispute dans 31% des cas, ou après une séparation dans 20% des cas", analyse la journaliste de France Télévisions, Anaïs Hanquet, sur le plateau du 8 Heures de France 2. 

Les associations inquiètes

Plus surprenant, c’est parfois la maladie ou la vieillesse qui provoque le passage à l’acte, notamment chez les hommes âgés de plus de 70 ans. "Ces chiffres, hélas, n’ont pas surpris les associations qui dénoncent depuis plusieurs années le nombre de féminicides. C’est pourquoi Emmanuel Macron a proclamé grande cause du quinquennat la lutte contre les violences conjugales, avec le lancement à l’automne 2019 du Grenelle contre les violences conjugales par Marlène Schiappa. Depuis, plusieurs lois ont été votées pour diminuer ces violences, mais les associations s’inquiètent pour les chiffres de 2020, à cause du confinement", conclut la journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne