Bracelet anti-rapprochement : un espoir réel pour les femmes victimes de violences conjugales

Entré en vigueur le 25 septembre dernier, le bracelet anti-rapprochement signale l'intrusion d'un conjoint violent dans le périmètre de sécurité d'une victime.

C'est un immense espoir pour des milliers de femmes victimes de violences conjugales. Depuis le 25 septembre dernier, un bracelet électronique permet de signaler en temps réel à la police toute tentative de contact d'un mari violent avec son ex-conjointe. Un millier de ces boîtiers vont être déployés dans cinq juridictions avant une généralisation au 31 décembre.

Le principe de ce dispositif est simple : l'homme est équipé d'un bracelet électronique fixé à la cheville, la femme d'un boitier GPS. Dès que les deux récepteurs se rapprochent trop, une zone d'alerte étant préalablement établie par un juge, un message est envoyé aux forces de l'ordre. 

En Espagne où le bracelet anti-rapprochement est déployé depuis 2009, aucun féminicide n'a été commis par un homme ainsi surveillé électroniquement.

Vous êtes à nouveau en ligne