Belgique : Albert II reconnaît une fille illégitime

FRANCE 3

L'histoire avait défrayé la chronique. À la suite d'un test ADN auquel la justice l'a contraint, l'ex-roi des Belges Albert II a admis être le père biologique d'une fille née hors mariage il y a plus de 50 ans.

Albert II de Belgique avait jusqu'alors nié cette paternité, mais à 85 ans et après un test ADN imposé par la justice, l'ex-roi de Belgique reconnaît une nouvelle fille : Delphine Boël. La nouvelle est confirmée par Me Alain Berenboom, l'avocat de l'ancien monarque : "Le roi Albert est bien le père biologique de Delphine Boël."
La nouvelle fait la une de la presse belge mardi 28 janvier.

Une annonce qui suscite de nombreuses réactions

C'est en 2013, année de l'abdication d'Albert II, que Delphine Boël entame un combat judiciaire pour faire reconnaître sa filiation. Cette artiste plasticienne dit être née en 1968 d'une liaison entre sa mère, la baronne Sybille de Sélys Longchamps, et le roi Albert II, alors qu'il était marié depuis 10 ans à la princesse Paola. Il est impossible pour Delphine Boël d'accéder au trône malgré sa filiation, mais elle devient l'héritière du roi. À 51 ans, elle est le quatrième enfant de la lignée d'Albert II de Belgique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne