VIDEO. L'affaire Vincent Lambert a convaincu Bruno Le Maire de remplir ses directives anticipées

franceinfo

La ministre de la Santé a invité les Français à faire connaître leurs directives anticipées, c'est-à-dire leurs dernières volontés en matière de traitements médicaux.

"Je remplirai mes directives anticipées" a assuré mercredi 22 mai sur franceinfo Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie et des Finances, interrogé sur le cas de Vincent Lambert, en état végétatif depuis onze ans. "Pour que cette situation ne se reproduise pas, nous devons tous remplir nos directives anticipées," a déclaré la ministre de la Santé Agnès Buzyn. 

"Je ne l'ai pas fait, a d'abord reconnu le ministre, mais ce que je vois de l'affaire Vincent Lambert va m'amener à le faire. Si cette affaire extraordinairement douloureuse peut amener une prise de conscience, que chacun doit remplir ses directives anticipées, alors elle aura eu une utilité pour la Nation française, en tout cas moi c'est la conclusion que j'en tire. Je remplirai mes directives anticipées."

Prévu dans le cadre de la loi Leonetti de 2005 et confirmé dans la loi Claeys-Leonetti de 2016, le dispositif dit de "directives anticipées" permet à toute personne majeure de faire une déclaration écrite afin de préciser ses souhaits concernant sa fin de vie.

Vous êtes à nouveau en ligne