VIDEO. Des proches de Vincent Lambert diffusent une vidéo de lui dans sa chambre d'hôpital

Capture d\'écran de la vidéo de Vincent Lambert diffusée par certains de ses proches, mardi 9 juin 2015.
Capture d'écran de la vidéo de Vincent Lambert diffusée par certains de ses proches, mardi 9 juin 2015. (COMITE DE SOUTIEN A VINCENT LAMBERT)

La vidéo émane du Comité de soutien à Vincent Lambert, qui est opposé à l'arrêt des soins. On y voit notamment un frère du patient, penché sur le lit d'hôpital, parler au tétraplégique, qui semble le fixer du regard.

Après la décision de la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) validant l'arrêt des soins, des proches de Vincent Lambert passent à l'offensive. Le Comité de soutien à Vincent Lambert, opposé à l'arrêt de l'alimentation du trentenaire tétraplégique, a publié mardi 9 juin sur YouTube une vidéo du patient destinée à prouver qu'il "n'est pas en fin de vie". Une opération relayée par le magazine Famille chrétienne, et immédiatement dénoncée comme relevant de la "manipulation" par l'ancien médecin de Vincent Lambert.

"On a pu voir Vincent réagir"

On y voit Emmanuel Guépin, qui se présente comme un ancien camarade de classe de Vincent Lambert, raconter une visite au patient le jour de la dernière décision de la justice. Il explique avoir été accompagné du père et d'un frère du trentenaire. Suit une séquence au cours de laquelle on aperçoit le patient, un téléphone portable collé à l'oreille par un visiteur, entendre sa mère lui expliquer que "les nouvelles ne sont pas bonnes", et lui promettre de "le sortir de là".

D'autres images montrent ce frère de Vincent Lambert, penché sur le lit d'hôpital, parler au trentenaire. Celui-ci semble le fixer du regard. "On a pu voir Vincent réagir très fortement avec son frère, avec un regard soutenu et des mimiques sur le visage", explique en fond sonore Emmanuel Guépin. Celui-ci termine la vidéo en expliquant que Vincent Lambert "est un grand handicapé", qui n'est "pas en fin de vie", et compare sa situation avec celle d'autres tétraplégiques. "Est-ce qu'on va également supprimer l'alimentation de ces gens-là ?" conclut-il.

"Les meilleurs experts ont confirmé le diagnostic"

Interrogé par Europe 1, le neurologue Eric Kariger, qui a suivi Vincent Lambert pendant des années et qui est favorable à l'arrêt des soins, juge que, si perturbantes que puissent être ces images, elles ne changent rien à "l'état végétatif grave et irréversible" de Vincent Lambert.

"Ces malades sont effectivement perturbants pour les communs des mortels que nous sommes", explique-t-il. "On a le sentiment qu'ils réagissent à leur environnement, puisque toutes les informations sensorielles arrivent à leur cerveau."  Et de rappeler "que les meilleurs experts ont donné un regard sur cette situation. Et, malheureusement, le diagnostic et le pronostic qui ont été confirmés, c'est l'état végétatif grave et irréversible", ajoute le Dr Kariger. "Cela s'appelle de la manipulation."

Vous êtes à nouveau en ligne