Le décès de Vincent Lambert divise, une enquête ouverte pour déterminer les causes de sa mort

Soir 3

A 8h24, jeudi 11 juillet, Vincent Lambert est décédé huit jours après l'arrêt des soins prononcés par les médecins. Cette mort marque la fin d'un long affrontement entre les membres de sa famille. Une enquête est ouverte afin de déterminer les causes de sa mort.

C'est à 8h24, jeudi 11 juillet, que la vie de Vincent Lambert a pris fin. Cela faisait maintenant huit jours que les médecins s'étaient prononcés en faveur de l'arrêt des soins. Un dénouement qui soulage son neveu. "Cela remet les choses dans l'ordre en fait. C'était ce qu'on attendait depuis des années, on était prêt depuis des années. Là, c'est un peu le rationnel qui prend le dessus", affirme François Lambert. Opposés à l'arrêt des soins, les parents de Vincent Lambert ne digèrent pas. A travers leurs avocats, ils dénoncent l'influence de l’État dans cette décision. "Vincent est mort par raison d’État et par un médecin qui a renoncé à son serment d'Hippocrate", déclarent Jean Paillot et Jérôme Triomphe.


Une enquête ouverte


Pendant ce temps, la justice a ouvert une enquête pour vérifier les causes de la mort en réalisant une autopsie. "Cette enquête n'est ni une enquête de flagrance ni une enquête préliminaire pour homicide volontaire, c'est-à-dire pour meurtre. Il s'agit d'un cadre procédural", rappelle Matthieu Bourette, procureur de la République de Reims.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne