"Le cas Vincent Lambert est tragique, c'est une situation inextricable", estime le généticien Axel Kahn

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

La fin de vie est une "question très délicate" et "il est raisonnable d'en faire le bilan avant de changer" la loi de 2016, estime Axel Kahn.

Le cas Vincent Lambert "n'a rien à voir" avec la loi de 2016. "Comme il n'a pas donné de directives anticipées, on demande aux ayants droit. Ses proches naturels s'opposent. De toute façon c'est une situation tragique. Cette situation-là est presque inextricable", a estimé mardi 2 juillet sur franceinfo Axel Kahn, généticien et nouveau président de la Ligue contre le cancer.

"Il ne faut pas dire que les incertitudes sur le cas Vincent Lambert apportent quoi que ce soit au débat sur la loi Leonetti ou la loi de fin de vie", a-t-il ajouté.

La fin de vie est une "question très délicate", la loi de 2016 "il est raisonnable d'en faire le bilan avant de la changer. Elle va très loin puisqu'elle dit qu'une sédation profonde, terminale, conduisant au départ de la vie dans le sommeil peut être demandée par les personnes et qu'un médecin ne peut pas s'y opposer."

Vous êtes à nouveau en ligne