Vidéo de Vincent Lambert : son ancien médecin dénonce "une manipulation"

Vincent Lambert, photographié par ses parents sur son lit d\'hôpital, à Reims (Marne), le 15 avril 2015.
Vincent Lambert, photographié par ses parents sur son lit d'hôpital, à Reims (Marne), le 15 avril 2015. (AFP)

La vidéo, filmée par le Comité de soutien à Vincent Lambert, opposé à l'arrêt des soins, montre le patient dans sa chambre d'hôpital.

Malgré la décision de la Cour européenne des droits de l'homme, les proches de Vincent Lambert opposés à l'arrêt des soins ne renoncent pas : ils ont diffusé, mercredi 10 juin, une vidéo du patient dans sa chambre d'hôpital. Une démarche qui fait beaucoup réagir.

La vidéo émane du Comité de soutien à Vincent Lambert, qui est opposé à l'arrêt des soins. Elle a été filmée en concertation avec les parents du tétraplégique, opposés dans cette affaire à son épouse. On y voit un frère du patient, penché sur le lit d'hôpital, parler au trentenaire, qui semble le fixer du regard. 

Pour l'avocat des parents de Vincent Lambert, Jérôme Triomphe, contacté par francetv info, cette vidéo a pour objectif de "faire réagir l'opinion publique et de montrer que l'on veut mettre à mort quelqu'un qui n'est pas un légume, contrairement à ce que l'on veut faire croire".

L'ancien médecin de Vincent Lambert, Eric Kariger, a dénoncé pour sa part une démarche qui s'apparente selon lui à "une manipulation". Le neveu de Vincent Lambert a également vivement critiqué cette démarche : "Mettre une caméra sous le nez de Vincent, c'est totalement irrespectueux. C'est du délire de croire qu'il est conscient."

Le CSA a été saisi. Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) ne précise pas par qui il a été saisi ni pour quel motif. Selon une porte-parole, le Conseil se penche sur ce dossier "parce que la vidéo est passée sur BFMTV".

20h34 : Je ne comprends pas comment on peut faire une vidéo d'un être humain sans son consentement ! C'est inadmissible ! Bravo la famille ! Je ne parle pas de sa femme.

20h34 : Je trouve cela désolant de la part des parents de montrer une vidéo de leur fils, qui ne demande rien que de peut-être en finir. Ce n'est pas digne des parents cet acharnement médical et ce non respect de ses volontés.

20h33 : "On ne peut pas abandonner quelqu'un qui est vivant, même blessé, même diminué, même handicapé."




François Bayrou estime que Vincent Lambert est "un vivant, un vivant blessé, désarmé, mais quelqu'un qui n'est pas un mort prolongé".

19h00 : "Je n'aurais pas montré son regard."



Sur RTL, la compagne de Vincent Lambert se dit "triste et blessée" que le visage de son époux "n'ait pas été flouté" dans la vidéo diffusée aujourd'hui. Francetv info a fait le choix de flouter le visage avant de relayer ces images.

16h32 : La vidéo diffusée par certains proches de Vincent Lambert était censée démontrer que le trentenaire "n'est pas en fin de vie". Un jugement que réfute Bernard Devalois, chef de l'unité de soins palliatifs de l'hôpital de Pontoise et expert du Comité national d'éthique. "Il ne peut ni entendre, ni manifester une réaction à une stimulation extérieure", explique-t-il au micro de France 2.



15h01 : Le CSA annonce avoir été saisi après la diffusion de la vidéo de Vincent Lambert par son comité de soutien (favorable à son maintien en vie).

14h45 : Après la décision de la Cour européenne des droits de l'homme, l'épouse de Vincent Lambert, Rachel, cosigne une tribune dans Libération avec plusieurs autres membres de la famille. Elle demande que les traitements de Vincent Lambert soient immédiatement arrêtés.

12h25 : La femme de Vincent Lambert ne souhaite pas s'exprimer pour le moment après la diffusion d'une vidéo tournée par le "comité de soutien" créé autour des parents de cet homme en état neurovégétatif depuis 2008. Mais selon l'avocat de l'épouse, contacté par francetv info, "elle est très choquée alors même qu'elle a vu son époux hier".

11h31 : les commentaires sont hostiles a la vidéo. mais comment avoir un avis sur quelques secondes d'images. pour ma part je ne me prononce pas sans avoir tous les éléments en main.soyons raisonnable et arrêtons de laisser les émotions nous conduire

11h31 : En étranger,c'est plus facile.Je ne vous souhaite pas d'être en situation de devoir décider pour votre enfant.Encore une fois,sans juger car c'est trop personnel et sentimental.

11h30 : Sans prendre parti pour les uns ou les autres car c'est une décision hyper difficile et très personnelle,je pense que le neveu n'a aucun droit à la parole et encore moins à la décision.Seuls les parents et l'épouse ont droit au chapitre.

11h30 : Vos commentaires sont plus partagés sur la diffusion de la vidéo de Vincent Lambert par le comité de soutien autour de ses parents, favorables à son maintien en vie. Plusieurs d'entre vous appellent à la retenue et à l'impossibilité de se prononcer sur ce cas si délicat.

11h27 : Voici la vidéo de Vincent Lambert filmé dans sa chambre d'hôpital. Comme je le disais précédemment, nous avons décidé de flouter ses yeux, comme nous l'avons toujours fait, car il est filmé à son insu. Et parce que la vidéo, mise en scène par une partie de sa famille, entend démontrer un point de vue qui n'est pas partagé par l'équipe médicale ni par l'autre partie de ses proches.



(YOUTUBE / FRANCETV INFO)

11h01 : Nous avons décidé de flouter les yeux de Lambert, comme nous l'avons toujours fait, car il est filmé à son insu. Et parce que la vidéo mise en scène par une partie de sa famille entend démontrer un point de vue qui n'est pas partagé par l'équipe médicale ni par l'autre partie de sa famille.

11h00 : Pourquoi le visage est-il flouté? surement car il n'a pas donné son droit à l'image... Pas plus qu'il n'a donné son mot sur l'arret de ses soins.

10h52 : "Je trouve ça abject", réagit auprès de francetv info François Lambert, le neveu de Vincent Lambert, favorable à la décision de le laisser mourir. "Mettre une caméra sous le nez de Vincent, c'est totalement irrespectueux. C'est du délire de croire qu'il est conscient."

Selon lui, la diffusion de cette vidéo ne sert à rien, mais elle était prévisible. "Ce que ses parents veulent montrer, c'est ce qu'ils veulent croire, mais ce n'est pas la réalité". François Lambert demande au CHU de Reims d'accélérer les choses et de débuter l'arrêt des soins.

10h40 : L'acharnement de cette mère qui fait souffrir son fils depuis tant d'années me plonge dans une profonde tristesse. Jamais je ne ferais subir celà a mon fils.

10h40 : je viens de voir la video. C'est scandaleux de montrer son fils dans cette état, en vie ils disent ? Quelle vie si il n'y avait pas d'assistance ?

10h40 : : La publication de cette vidéo est honteuse. Quelques instants "bien choisis" pour faire croire ce qui n'est qu'illusion. Même les mourants ont ce "petit instant" de conscience avant de partir. Quelle souffrance pour ceux qui aiment REELLEMENT ce pauvre homme.

10h39 : Les premiers commentaires sur la diffusion d'une vidéo de Vincent Lambert, tournée par le comité de soutien autour des parents, sont hostiles à cette démarche.

10h23 : Il est temps de refaire un point sur l'actualité :

Une vidéo de Vincent Lambert, tournée par le comité de soutien autour de ses parents, a été publiée sur YouTube. Elle le montre en train de cligner des yeux. Une "manipulation", selon son ancien médecin. Une démarche pour "montrer que l'on veut mettre à mort quelqu'un qui n'est pas un légume", selon l'avocat des parents.

L'aller-retour en jet du Premier ministre, avec ses enfants, pour aller voir la finale de la Ligue des champions à Berlin, fait toujours autant réagir. Une majorité de la classe politique dénonce une faute éthique.

• Le policier texan qui avait pointé son arme sur des adolescents noirs lors d'une fête de quartier dans la ville de McKinney, ce week-end, a démissionné. "Eric Casebolt a démissionné. Ses actions, comme on a pu le voir sur la vidéo de l'incident, sont indéfendables", a déclaré le chef de la police locale.


• 20 000 places de l'Euro 2016 seront réservées à des personnes en difficulté. Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, a indiqué que l'Etat allait acquérir ces billets pour les redistribuer. La première fournée de ventes de billets grand public pour l'Euro 2016 débute aujourd'hui et doit durer un mois.

10h05 : Pour l'avocat des parents de Vincent Lambert, Jérôme Triomphe, contacté par francetv info, cette vidéo a pour objectif de "faire réagir l'opinion publique et montrer que l'on veut mettre à mort quelqu'un qui n'est pas un légume, contrairement à ce que l'on veut faire croire".

"Vincent Lambert est dans un état de conscience minimal, mais un état de conscience quand même. Ce qu'a autorisé la CEDH, c'est d'arrêter de le nourrir et de l'hydrater pour le laisser mourir. C'est quelque chose d'affreux", ajoute-t-il.

10h02 : Pour le docteur Eric Kariger, qui a été le médecin de Vincent Lambert pendant six ans, cette vidéo, "ça s'appelle de la manipulation. J'en ai les larmes aux yeux", affirme-t-il sur Europe 1.

10h07 : Une vidéo postée sur YouTube par le "comité de soutien de Vincent Lambert" circule depuis hier. Elle a été tournée après la décision de la Cour européenne des droits de l'homme, qui a validé l'arrêt de l'alimentation et de l'hydratation de cet infirmier de 38 ans, en état végétatif depuis plusieurs années, selon les médecins. Sur les images, on le voit en train de cligner des yeux et de faire des mouvements de bouche. Un téléphone lui est collé à l'oreille et on entend sa mère lui parler.


Vous êtes à nouveau en ligne