Décès de Vincent Lambert : la fin d'un long combat judiciaire

France 2

Vincent Lambert est décédé jeudi 11 juillet au CHU de Reims (Marne), neuf jours après l'arrêt de ses traitements. En état végétatif profond depuis 2008, le cas de l'ancien infirmier cristallise encore les tensions entre ses parents et le personnel médical.

Le corps de Vincent Lambert a quitté le CHU de Reims (Marne), jeudi 11 juillet en milieu d'après-midi. L'ancien infirmier de 42 ans, tétraplégique et en état végétatif profond depuis 2008 après un accident de la route, s'est éteint le matin du jeudi 11 juillet. À la demande du procureur de Reims, une autopsie sera pratiquée pour vérifier que le processus d'arrêt des soins était bien conforme à la loi. "Je tiens à préciser que cette enquête n'est ni une enquête de flagrance ni une enquête préliminaire pour homicide volontaire, c'est à dire pour meurtre. Il s'agit d'un cadre procédural qui permet de lancer des investigations lorsqu'une personne décède dans des conditions particulières ou suspectes", développe Matthieu Bourrette, Procureur de la République de Reims (Marne).

Symbole du débat sur la fin de vie

Les traitements d'hydratation et d'alimentation ont été arrêtés le mardi 2 juillet. Vincent Lambert a été malgré lui le symbole du débat sur la fin de vie. Les parents de la victime dénoncent, par la voix de leur avocat, un "crime d'État'. Après six ans de combat judiciaire, l'affaire Lambert semble terminée. Un drame qui aura interpellé la France entière.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne