Affaire Vincent Lambert : quelles suites judiciaires possibles ?

France 3

Alors que la Cour d'appel de Paris a pris la décision de relancer les soins de Vincent Lambert, l'envoyé spécial de France 3 au CHU de Reims (Marne), Clément Weill-Raynal, détaille mardi 21 mai les possibles suites judiciaires de l'affaire.

Un feuilleton judiciaire loin d'être terminé. Lundi 20 mai, la Cour d'appel de Paris ordonne de reprendre le protocole de soins de Vincent Lambert, arrêté quelques heures auparavant. Une décision prise suite au référé déposé par la défense des parents de Vincent Lambert dont l'état de santé divise ses proches. "Il peut toujours y avoir des développements judiciaires, des nouveaux recours dans cette affaire tragique qui déchire une famille (...) La partie de la famille qui est favorable à l'arrêt des soins a annoncé mardi matin qu'elle envisageait d'aller à son tour devant la Cour de cassation pour contester la décision de la Cour d'appel de Paris", explique le journaliste de France 3 à Reims (Marne) Clément Weill-Raynal.

Un sursis de six mois ?

"C'est une possibilité juridique mais ça va prendre du temps. En attendant, Vincent Lambert est à nouveau alimenté et hydraté et le processus de sédation profonde dans lequel il a été plongé lundi matin a été interrompu", ajoute le journaliste. Les défenseurs du maintien en vie du patient ont gagné une bataille judiciaire, pour peut-être un temps limité. "Cette reprise des soins est temporaire puisqu'on attend maintenant l'avis du comité de l'ONU pour les droits des personnes handicapées qui s'est donné six mois pour examiner le dossier avant de se prononcer", conclut Clément Weill-Raynal.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne