Affaire Vincent Lambert : fin de l'arrêt des soins, début d'une nouvelle bataille judiciaire

FRANCE 3

Alors que les soins de Vincent Lambert ont repris à la suite du choix de la Cour d'appel de Paris lundi 20 mai, la bataille judiciaire fait rage entre la défense du malade et certains proches irrités de cette décision.

Un recours en référé de la dernière chance, une décision prise en urgence, et une délivrance. La Cour d'appel a ordonné au CHU de Reims (Marne) la reprise des soins de Vincent Lambert, lourdement hospitalisé et en état végétatif depuis 2008. Sa maman Viviane a pu passer une heure en sa compagnie. "Vincent est très bien. On est à côté de lui. Le roulement va reprendre. Maintenant je rentre chez moi me reposer", confie-t-elle.

La reprise du feuilleton judiciaire

Les avocats se sont rendus à l'hôpital de Reims pour veiller à la bonne reprise des soins. "Notre combat à partir d'aujourd'hui c'est le transfert de Vincent dans une unité spécialisée où il sera pris de manière bienveillante par des spécialistes et non plus par ce CHU qui a fait de lui un mort en sursis pendant ces si longues années", a déclaré Me Jérôme Triomphe. Une réaction qui révolte certains proches. "C'est insupportable. Ça montre à quel point pour eux c'est de l'ordre du combat (...) un truc complètement puéril où ils ne se posent aucune question, où ils ne se demandent pas quelles auraient été les volontés de leur fils", déplore François Lambert, son neveu. L'hôpital ou l'État peuvent saisir la Cour de cassation. Son épouse Rachel envisage de porter plainte contre ceux qui ont filmé son mari sur son lit d'hôpital.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne