VIDEO. Fin de vie : de nouveaux droits à venir

FRANCE 3

Deux députés, Alain Claeys et Jean Leonetti ont remis au président de la République François Hollande un rapport sur la fin de vie. Le texte préconise une fin de vie digne et apaisée et le droit à une sédation profonde. 

Les deux députés, Alain Claeys et Jean Leonetti, ont remis à l'Élysée un rapport sur la fin de vie. Un texte qui préconise la sédation profonde pour les patients atteints d'une maladie incurable, sans pour autant légaliser l'euthanasie ou le suicide assisté. "Le but de la sédation en phase terminale, c'est de soulager la souffrance. L'euthanasie donne la mort à un malade, c'est une différence majeure. La sédation est l'équivalent d'une anesthésie profonde", a affirmé Jean Leonetti au micro de France 3. 

"Mourir de faim et de soif"

En France, 80 % des personnes ne voient pas leur souffrance apaisée de façon correcte. Cette sédation accélère le décès dans des conditions que certains jugent inacceptables. "La sédation profonde, c'est lorsqu'on arrête de vous hydrater et de vous alimenter, ce n'est rien d'autre que de mourir de faim et de soif", s'énerve Jean-Luc Romero, président de l'association pour le droit de mourir dans la dignité. "Cette loi devra être accompagnée d'une vraie politique de soins palliatifs", espère un médecin.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne