Fin de vie : des parents obtiennent gain de cause face à une épouse

(© JPC-PROD Fotolia.com)

Souvent douloureuse l'application de la loi sur la fin de vie. Un nouvel exemple avec le cas de cet homme de 37 ans en état végétatif au CHU de Reims. Ses parents ont saisi la justice contre son épouse pour qu'il continue à être alimenté. Le juge leur a donné raison.

Les équipes de l'unité de soins palliatifs de Reims
avaient décidé, le 10 avril dernier  d'éviter tout acharnement thérapeutique pour
soulager les souffrances  du malade, en
concertation avec son épouse.

Mais les parents de Vincent se sont opposés à cette
décision, expliquant qu'ils avaient été mis
devant le fait accompli, et que leur fils avait "envie de vivre ".

Saisi en référé, le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne** leur a donné raison et a ordonné de rétablir
l'alimentation et l'hydratation de ce patient. Le juge  a
donc estimé  qu'ils auraient dû être consultés eux aussi comme le prévoit la loi Leonetti sur la fin de vie de 2005.

Et cette décision a été mise en application le 10 mai. Une expertise médicale va maintenant permettre à la justice de se prononcer sur le fond de l'affaire.

 

Vous êtes à nouveau en ligne