Axel Kahn : "Je ne vois pas de raison d'être défavorable" à la PMA

FRANCE 3

Axel Kahn, médecin généticien, évoque les principaux sujets au menu des Etats généraux de la bioéthique, qui ont débuté cette semaine pour une durée de six mois.

La PMA, la GPA et la fin de vie sont quelques-uns des sujets évoqués au cours des Etats généraux de la bioéthique, période de réflexion de six mois avant la révision de la loi. Comme le président Emmanuel Macron, Axel Kahn, médecin généticien, est par exemple favorable à l'ouverture de la PMA aux femmes seules ou en couple.

"Je ne vois pas de raison d'y être défavorable. On pouvait se poser la question de l'intérêt de l'enfant. Énormément d'études internationales ont été faites et toutes convergent : il n'y aucune différence dans le psychisme, l'éducation, la scolarité, entre des enfants élevés dans ces conditions, c'est-à-dire par des femmes, et des enfants de couples hétérosexuels", indique le généticien, invité du Soir 3.

"La morale est fondamentale"

La manipulation génétique fait aussi partie des sujets abordés dans les Etats généraux. Axel Kahn estime que "la morale est fondamentale". "L'élément moral fondamental, c'est : dans quelle mesure ce pouvoir est-il une chance pour l'humain ou au contraire une menace ? La grande question éthique, c'est cela", insiste-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne