Confinement : les femmes et les enfants victimes de violences

France 2

En raison du confinement, les violences conjugales ont augmenté de plus de 30 %. Les violences faites aux enfants sont également en augmentation.

Plus 20 %, c’est l’augmentation du nombre d’appels au 119 depuis le début du confinement. Le 119 est la ligne téléphonique pour l’enfance en danger. Les appels urgents ont également augmenté de + 60 %. Ces données sont issues d’une étude comparative entre les trois premières semaines du confinement et une période similaire au mois de février. Pour les explications, les responsables du 119 disent que, grâce aux campagnes de sensibilisation, l’ensemble la population connaît mieux le 119 et donc que le nombre de signalements augmente. Mais ce n’est pas la seule explication.

Le confinement "propice" aux violences

"Il n’y avait pas de raisons que ces chiffres n’évoluent pas, car on sait que le confinement est davantage propice aux violences", indiquait Adrien Taquet, secrétaire d’État en charge de la protection de l’enfance. Les moyens de lutte évoluent : le 114 permet désormais de signaler par sms les violences intra-familiales et depuis mercredi l’Unicef et le collectif féministe NousToutes ont lancé un hashtag sur les réseaux sociaux : #Entendonsleurscris. explique Lise Vogel depuis le plateau de France 2.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne