Présidentielle : que proposent les candidats pour l'éducation ?

FRANCE 3

"Programme contre programme" décrypte point par point les propositions des deux candidats durant cet entre-deux-tours. Aujourd'hui, mardi 2 mai, France 3 analyse les projets pour l'éducation d'Emmanuel Macron et de Marine Le Pen.

Sur l'éducation, ce sont deux visions de la société qui s'affrontent. Pour Emmanuel Macron, il faut plus de moyens dans les réseaux d'éducation prioritaire (REP). "En CP et CE1, ici, dans ces quartiers, il y aura douze élèves par classe" a-t-il affirmé le 27 avril 2017 à Sarcelles (Val-d'Oise). Pour diviser le nombre d'élèves par classe, il prévoit la création de 5 000 postes d'enseignants, aucun jeune professeur en zone prioritaire sauf volontariat. Il faudra en effet un minimum de trois ans d'ancienneté pour exercer et enfin, une prime de 3 000 euros sera versé aux enseignants qui feront ce choix.

Port de l'uniforme obligatoire

Pour Marine Le Pen, la seule priorité éducative, c'est le renforcement des apprentissages fondamentaux, avec au moins 50% du temps scolaire consacré au Français en primaire, le port de l'uniforme obligatoire et la fin progressive du collège unique. Pour elle, "Une France qui transmet c'est celle d'une école où le maître est respecté (...)". Deux visions de la société qui s'affrontent donc et qui trouvent peu de points de convergence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne