Oise : les classes de CP dédoublées séduisent à Creil

France 3

Depuis septembre, les élèves de CP des écoles prioritaires sont douze par classe au lieu de 24. Les enseignants n'y voient que des avantages.

Il est 8h30 à l'école Albert-Camus de Creil (Oise), en zone d'éducation prioritaire renforcée. Dans sa classe de CP, Cathy Henry n'a que onze élèves. L'appel, la date, et après les rituels, le programme. Pour démarrer en douceur, le dessin secret, une nouvelle activité seulement possible dans une classe à effectif allégé. À l'heure de la lecture, les élèves les plus autonomes travaillent seuls pendant que l'enseignante se concentre sur les difficultés des autres.

"Jamais sentie aussi utile"

"J'ai vraiment du temps pour m'occuper de lui individuellement et ça change tout. Il arrive déjà à combiner les lettres", explique Cathy Henry à propos d'un de ses élèves. Dans la classe voisine, celle de Salima Benmerabet, les enfants occupent tout l'espace. Après quelques mois d'expérience, les enseignantes de CP de cette école sont toutes d'accord. Avec un accompagnement personnalisé, on progresse plus vite. "Je ne me suis jamais sentie aussi utile pour mes élèves", conclut Cathy Henry. A la rentrée prochaine, le dédoublement des classes sera prolongé en CE1 dans toutes les zones d'éducation prioritaire renforcée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne