VIDEO. "Stylos rouges" : "Il faut faire plus" pour le pouvoir d'achat, mais "le point d'indice n'est pas le seul élément", juge Jean-Michel Blanquer

RADIO FRANCE

Le ministre de l'Education nationale souhaite que le mouvement de professeurs, né dans le sillage des "gilets jaunes", lui "désigne des interlocuteurs".

Invité de franceinfo mercredi 16 janvier, le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer a reconnu qu'il fallait "faire plus" pour le pouvoir d'achat des enseignants, une revendication portée par le mouvement des "stylos rouges".

"Je suis très à l'écoute de ce mouvement (…) Le diagnostic, nous le partageons : oui, il y a un problème de pouvoir d'achat, qui n'est pas d'hier matin", mais "le point d'indice n'est pas le seul élément", a précisé le ministre. "La question du point d'indice relève de la fonction publique en général et pas seulement de mon ministère", a ajouté Jean-Michel Blanquer, évoquant d'autres "outils" pour revaloriser les salaires des enseignants.

"Plus vous avez de points, par exemple, plus vous êtes rémunérés, donc même si le point d'indice est gelé vous pouvez avoir une politique de multiplication des points par de l'avancement plus rapide", a-t-il développé. "Oui, nous aurons une politique du pouvoir d'achat, et oui, je suis ouvert, il faut maintenant que les 'stylos rouges' me désignent des interlocuteurs, mais je suis ouvert à la discussion", a ajouté le ministre de l'Education nationale, soulignant que des "discussions" étaient en cours avec les "organisations syndicales" depuis "plusieurs mois".

Vous êtes à nouveau en ligne