VIDEO. Plusieurs écoles manifestent contre leur sortie de ZEP

France 3

La révolte gronde parmi les enseignants, alors que le ministère de l'Éducation doit dévoiler en décembre les nouvelles cartes de l'enseignement prioritaire.

En décembre, l'Éducation nationale dévoilera une nouvelle carte d'éducation prioritaire. Objectif: donner plus de moyens à certains établissements nécessiteux et les retirer à ceux dont la situation s'est améliorée. Pour les parents d'élèves, enseignants et directeurs d'école, il n'est pas question de sortir de la zone d'enseignement prioritaire (ZEP). "Le gouvernement que je soutiens met des moyens supplémentaires, je ne comprends pas pourquoi on se retrouve dans une situation tendue", lâche Annick Lepetit, députée PS de la 17e circonscription de Paris.

"Aider les enfants en difficulté"

"On perdra les effectifs limités de 25 élèves par classe, on perdra aussi la moitié des moyens alloués pour l'achat de matériel", s'énerve Paule-Marie Dégrande, directrice de l'école Pouchet. "Nous avons parfois des enfants en difficulté. En tant qu'enseignante, j'ai envie, j'ai besoin de les aider. À 30 par classe, cela sera impossible", clame Céline Blondel, enseignante en ZEP.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne