VIDEO. La nouvelle carte des ZEP révolte certaines écoles

FRANCE 3

Avec la réforme de l'éducation prioritaire, des secteurs vont sortir du réseau ZEP. Enseignants et parents d'élèves s'insurgent.

A l'école Sonia Delaunay de Dieppe (Seine-Maritime), la colère a gagné les enseignants. L'un d'eux, Benoît Piquet, est maître en réseau d'aide spécialisée. Il craint le pire : que l'école sorte du réseau de Zone d'éducation prioritaire (ZEP). D'une part, il perdrait son poste. D'autre part, il y aurait moins de soutien scolaire et moins de travaux en petits groupes. "On risque d'avoir des choses difficiles", lâche-t-il à la caméra de France 3.

De l'incompréhension

La nouvelle carte des ZEP sera connue d'ici mi-décembre. L'arbitrage, réalisé par l'académie, se base sur de nouveaux indicateurs sociaux. Dans le canton de Saint-Symphorien (Gironde), douze écoles sont en partie fermées et les parents occupent les établissements. Ici, sortir du dispositif est vécu comme une injustice. "Le bassin d'emploi est inexistant. 22% de taux de chômage, c'est catastrophique. On nous explique que nos statistiques sont bonnes. J'avoue ne pas comprendre", déclare Philippe Carreyre, conseiller général du canton.
Tous espèrent obtenir leur maintien en ZEP. La réforme doit être appliquée à la rentrée 2015.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne