VIDEO. Jean-Michel Blanquer : les évaluations en CP et CE1, "absolument essentielles", vont se poursuivre

RADIO FRANCE

Le ministre de l'Education nationale n'a pas l'intention de renoncer à ces tests menés en primaire, comme le lui demandent des syndicats d'enseignants. 

"Nous avons fait une enquête de satisfaction des professeurs. On a à peu près les deux tiers d'entre eux qui nous répondent qu'ils voient bien la pertinence de cette évaluation", a déclaré le ministre de l'Education nationale, mercredi 16 janvier, à propos des tests menés auprès des élèves de CP et de CE1. Les évaluations sont "absolument essentielles" et vont "bien entendu" se poursuivre, a ajouté Jean-Michel Blanquer.

Mardi, les syndicats d'enseignants ont demandé au ministre de renoncer à la deuxième phase de ces évaluations qui doit débuter la semaine prochaine, estimant qu'elles "ne servent à rien". Un argument balayé par Jean-Michel Blanquer, qui estime qu'au regard de l'enquête "le bilan est très positif""Je ne fais pas ça pour le plaisir, je fais ça parce que c'est utile, c'est un levier pour la réussite de chaque élève (…) Mon objectif, c'est 100% de réussite au CP", a-t-il poursuivi.

"Les évaluations, qui ont été conçues par des scientifiques et des professeurs de terrain, sont faites pour donner des outils à chaque professeur et que chaque professeur puisse ainsi faire progresser son élève", a ajouté Jean-Michel Blanquer.

Vous êtes à nouveau en ligne