Université : les ordinateurs interdits des amphithéâtres ?

FRANCE 2

Doit-on bannir les ordinateurs durant les cours ? Certaines universités ont déjà passé le cap. Pour quelles raisons ? Décryptage.

À l'université, de plus en plus d'étudiants préfèrent le clavier au papier. Plus pratique, mais aussi parfois plus distrayant : jeux, photos, réseaux sociaux ou même parfois visionnage de films. Alors, l'ordinateur est-il l'ami ou l'ennemi des étudiants ? Faut-il les bannir des amphithéâtres ? Première critique : sur un clavier, la prise de note se prend de manière automatique, sans réflexion ni effort de synthèse. Résultat : une perte de l'usage de l'écrit qui peut poser problème lors des examens. Autre grief : les ordinateurs feraient perdre des heures d'attention à leurs utilisateurs et aux voisins assis à côté ou derrière.

Arme de distraction massive ou outil d'enseignement ?

À Lille (Nord), un professeur d'anglais rencontré par France 2 parle même d'une arme de distraction massive. Il a donc interdit les ordinateurs dans son cours, à l'exception du sien. Interdire l'ordinateur : une solution extrême, mais pas adaptée à tous les cours. Une opinion partagée par Christophe Mondou, vice-président innovation pédagogique de l'Université de Lille, qui voit en l'ordinateur un outil pour contrôler les savoirs de l'étudiant. Selon le psychologue Michaël Stora, l'ordinateur peut même enrichir le cours et offrir de nouvelles possibilités aux étudiants. Dans les amphithéâtres, le débat devrait faire couler encore beaucoup d'encre.

NB : Jean-Christophe Camart est le président de l'Université de Lille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne