"Tout va très bien madame la marquise" et autres réactions à François Hollande

(Maxppp)

De nombreuses personnalités de la majorité et de l'opposition ont réagi à chaud jeudi soir sur France Info à la conférence de presse du président de la République. Les déclarations sur les retraites ont notamment inquiété la gauche de la gauche. Alors que le Front national s'oppose aux propositions en matière d'union politique de l'Europe.

Parmi les réactions à la conférence de presse du chef de l'État, celle du patron du Parti socialiste. Harlem Désir estime que François Hollande "donne de la fierté aux socialistes ". "Après une année de réparations ", a expliqué le Premier secrétaire du PS, "l'heure est venue de la montée en puissance ".


La gauche du PS s'inquiéte de la réforme des retraites

La gauche du parti socialiste s'inquiète de la future
réforme des retraites. Jérôme Guedj, député de l'Essonne, souhaite à ce sujet que
le gouvernement tienne compte de la pénibilité.

Pour Véronique Descacq de la CFDT, "François Hollande a donné le cap avec deux axes majeurs : l'Europe et les chantiers d'avenir sur la relance de l'emploi ."

Ce vendredi matin sur France 2, François Bayrou, le président du ModDem a parlé d'une "intervention de bon niveau" et il a applaudi une "annonce décisive ",  une "vision très importante ", c'est que le gouvernement français va proposer "un gouvernement pour l'économie de la zone euro" .
  
Jean-Louis Borloo, patron du centre, a trouvé le chef de l'État trop sûr de lui. "Comme si la boîte à outils élaborée il y a deux ans et demi fonctionnait en pleine crise ".

C'est aussi le sentiment de Jean-Luc Benhamias, député européen du Modem : "Le
pays est destabilisé, le monde politique est décrédibilisé. Sa majorité et son
gouvernement sont très divisés. Mais malgré son impopularité, le président est sûr de lui.
"

"La journée n'a pas été bonne pour moi ni pour personne de mon bord parce que ce matin l'enterrement de l'amnistie sociale et cet après-midi la confirmation de la conversion libérale de François Hollande. Vraiment, quelle journée pourrie !" a réagi Jean-Luc Mélenchon le co-président du Parti de gauche. Avant même la fin de la conférence de presse du président de la République, il avait posté ce tweet provocateur :

"Le président raconte des histoires " selon l'UMP

Très critiques eux aussi, les dirigeants de l'UMP. Pour Laurent Wauquiez, le président a raconté des histoires. Le député de Haute-Loire attendait un mea culpa de François Hollande : "J'attendais un François Hollande qui disait qu'il a sous-estimé la crise, qu'il en prend la mesure et qu'il corrige les choses ".

Et pour l'ancien ministre Luc Chatel, "le chef de l'État se fait un film en pleine semaine du festival de
Cannes
."

Au Front national, l'objectif Europe fixé par François Hollande ne passe pas. Alors que le président de la République a indiqué son intention d'amener l'Europe vers une union politique d'ici deux ans, le vice-président du FN Louis Aliot s'insurge contre une mesure dont "les Français ne veulent pas ", selon lui.

Vous êtes à nouveau en ligne