Tabac, alcool, cannabis..., les étudiants de plus en plus dépendants

(Nathanael Charbonnier Radio France)

La mutuelle étudiante Emevia a publié mardi les résultats de son étude nationale sur la santé des étudiants en 2013. Tabac, alcool, cannabis..., l'étude révèle que ces jeunes adultes sont de plus en plus dépendants.

Réalisée tous les deux ans par
les mutuelles étudiantes régionales d'Emevia,
la 8ème édition du baromètre sur
la santé des étudiants montre que la consommation de produits addictifs chez
les étudiants est en hausse depuis 2011.

Questionnant plus de 6.000 étudiants
âgés de 18 à 25, le sondage montre que ces jeunes boivent d'avantage, mais de
manière moins excessive. Quelques chiffres : hausse du nombre d'étudiants
considérés comme buveurs (un ou deux verres par mois au moins) avec 66,7% contre
59,7% en 2011 et baisse du nombre de non-buveurs avec 13% contre 16% en 2011.
Un bilan légèrement modéré par une baisse du nombre de buveurs excessifs (plus
de 5 verres par mois), passant de 23,8 en 2011 à 20,3 % en 2013.

Cannabis : une consommation occasionnelle plus forte

D'autre part, l'étude
constate un durcissement de la consommation des fumeurs. De plus en plus d'étudiants fument régulièrement des cigarettes. Si la proportion d'étudiants non
fumeurs progresse avec 70% de non-fumeurs, 60% des étudiants sont tout de mêmes
fumeurs réguliers. 60,4% des fumeurs affirment que la hausse du prix du tabac n'a
pas changé leurs habitudes.

En 2012, le cannabis a été moins expérimenté
(14,4%
contre 16,1% en 2011) mais la consommation occasionnelle,
déjà installée, est de plus en plus forte (18,4% contre 15,2% en 2011). Alors que l'étude recensait 2% d'étudiants consommateurs
réguliers en 2011, ils étaient 3% l'année dernière.

Un cercle vicieux ?

Nouveauté cette année, l'étude met en avant le
lien entre les différentes addictions. Par exemple, 58,2% des consommateurs
réguliers de cannabis sont
des buveurs excessifs d'alcool. Quelque
soit le point d'entrée, l'interaction entre les trois addictions (tabac,
alccol, cannabis) serait de plus en plus importante.

Confrontée à la crise, une partie de la population étudiante d'aujourd'hui est  "en extrême difficulté ", juge le président d'Emevia Cédric Chevalier au micro de France Info mardi matin. Une situation qui "génère les addictions ", précise-t-il. Cédric Chevalier a également prédit une hausse des addictions dans les années à venir. Selon lui, le choix des étudiants de vivre en colocation, de plus en plus fréquent et notamment motivé par des raisons financières, amplifierait aussi le phénomène d'addiction.

Vous êtes à nouveau en ligne