ENA : zoom sur cette haute administration à la française

France 3

Parmi les mesures envisagées par Emmanuel Macron pour conclure le grand débat : la suppression de l'ENA. Une institution qui cristallise les critiques depuis plusieurs années.

Les murs de l'ancienne prison de Strasbourg (Bas-Rhin) forment aujourd'hui l'élite de la nation, avec depuis ses débuts un maître mot : le changement. Des têtes bien pleines dans des corps bien faits. L'ENA a été créée par le général de Gaulle à la suite de la Seconde Guerre mondiale et de la collaboration. La critique sera permanente. L'ENA serait une école pour les jeunes de la haute société, formatés, embrigadés entre stéréotypes et certitudes.

26% de boursiers

Ses détracteurs en veulent pour preuve le nombre d'hommes et de femmes politiques issus de cette institution : Jacques Chirac, Édouard Balladur, François Hollande, Ségolène Royal, Laurent Fabius ou encore Lionel Jospin. Moins connu : 26% des actuels élèves sont boursiers. 69% d'entre eux font carrière dans les services de l'État, 30% dans les entreprises publiques ou privées et 1% seulement entrent en politique. Parmi eux : l'actuel locataire de l'Élysée, un certain Emmanuel Macron.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne