Soupçons de dérives intégristes dans un lycée catholique parisien

Plusieurs professeurs, parents et élèves du lycée Gerson, situé dans le 16e arrondissement de Paris, s\'inquiètent de dérives intégristes dans le contenu des enseignements.
Plusieurs professeurs, parents et élèves du lycée Gerson, situé dans le 16e arrondissement de Paris, s'inquiètent de dérives intégristes dans le contenu des enseignements. (GOOGLE STREET VIEW / FRANCETV INFO)

Selon Europe 1, des professeurs, parents et élèves du lycée Gerson dénoncent un endoctrinement dans le contenu des enseignements prodigués.

L'établissement privé catholique est sous contrat avec l'Etat. Plusieurs professeurs, parents et élèves du lycée Gerson, situé dans le 16e arrondissement de Paris, s'inquiètent de dérives intégristes dans le contenu des enseignements et réclament un remplacement de l'encadrement, révèle Europe 1 lundi 14 avril.

Ils ciblent les séances d'instruction religieuse, au cours desquelles l'association anti-avortement Alliance Vita aurait tenu à plusieurs reprises des propos très violents. "Une fille, par exemple, qui prend la pilule du lendemain, ne sait pas s’il y a fécondation. Elle est donc considérée comme 'semi-meurtrière'", explique une élève qui a assisté au cours. "En revanche, une fille qui avorte commet un 'homicide volontaire'."

Interrogée par la radio, une professeure dénonce l'influence de la mouvance intégriste, et notamment de l'Opus Dei, au sein de l'établissement. "C’est incontestable, assure-t-elle sous couvert d'anonymat. La responsable de cycle et une collègue, au moins, sont de l’Opus Dei. Nous ne sommes plus dans l’offre d’une spiritualité mais dans l’imposition d’une vision des plus obscurantistes de notre société." Selon Europe 1, plusieurs inspections sont en cours.

Vous êtes à nouveau en ligne