VIDEO. Organisation des rythmes scolaires : les communes doivent rendre leur copie

JULIE BECKRICH - FRANCE 2

5% des communes en France demandent des assouplissements à la règle édictée par l'ancien ministre de l'Education Vincent Peillon

Des maires ont manifesté, vendredi 6 juin, à Rodez (Aveyron) contre la réforme des rythmes scolaires. Les communes avaient jusqu'à ce jour pour choisir leur formule. Ces manifestants refusent d'appliquer la semaine de 4,5 jours à la rentrée de septembre. Parmi leurs griefs, les dépenses supplémentaires exorbitantes demandées aux municipalités, avancent-ils, et les problèmes d'organisation qu'engendrerait la mise en place du nouvel emploi du temps.

Le recours au décret Hamon

Quelque 5% des communes en France demandent des assouplissements à la règle édictée par l'ancien ministre de l'Education nationale Vincent Peillon. Assouplissements rendus possibles par le décret du nouveau ministre, Benoît Hamon. Le nouveau décret permet de regrouper les activités périscolaires initialement prévues tout au long de la semaine sur une après-midi.

Vous êtes à nouveau en ligne