VIDEO. Ayrault accueilli par quelques sifflets au Congrès des maires de France

FRANCE 3

"En général, les maires ne sifflent pas", a simplement répondu le Premier ministre.

Quelques sifflets et des applaudissements. Les maires, réunis mardi 19 novembre à Paris pour leur 96e congrès, ont réservé un accueil mitigé au Premier ministre Jean-Marc Ayrault. Ce dernier, venu défendre la réforme des rythmes scolaires, ne s'est pas démonté. "En général, les maires ne sifflent pas, je n'ai pas l'habitude de les voir siffler, même le 11-Novembre", a plaisanté l'ancien maire de Nantes (Loire-Atlantique).

Le Premier ministre a également fait un geste, en prenant "l'engagement de rechercher avec vous [les maires] une solution" au-delà de la rentrée 2014 sur la prise en charge du coût de la réforme des rythmes scolaires. Au passage, Jean-Marc Ayrault a rappelé qu'il avait déjà dégagé "370 millions d'euros supplémentaires" pour les communes.

De même, il s'est prononcé pour des "taux d'encadrement assouplis" pour accompagner les enfants dans le temps périscolaires. "Il s'agira d'étendre le financement des Caisses d'allocations familiales à l'ensemble des activités périscolaires", a-t-il dit.

 

Vous êtes à nouveau en ligne