Côte-d'Or: ce qu'a changé la réforme des collèges

France 3

Dans un collège de Côte-d'Or, une équipe de France 3 a tenté de comprendre en quoi la réforme des collèges a modifié le quotidien des élèves.

Bienvenue à Is-sur-Tille, au nord de Dijon (Côte-d'Or), une petite commune de 4 500 habitants qui abrite l'un des plus importants collèges de l'académie, 750 élèves. Ici, la dernière réforme censée replacer l'élève au cœur du système éducatif a été plutôt bien accueillie. D'autant que dans cet établissement, on tente déjà depuis plusieurs années de nouvelles approches éducatives.

La prise en compte de chaque élève

Depuis quatre ans dans un cours de mathématiques, les sixièmes sont installés en groupe de trois ou quatre, un agencement plébiscité par les élèves. "On peut échanger nos avis", témoigne une élève. En sixième, réforme oblige, les notes laissent place aux validations de compétences. Une compétence acquise, c'est un point vert. Au final, qu'a changé cette réforme ? "La prise en compte de chaque élève dans son individualité", explique Gabriel Antemi, principal au collège Paul Fort.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne