Education nationale : 58 suicides recensés sur l'année scolaire 2018-2019

Une marche en hommage à Christine Renon, à Pantin, le 5 octobre 2019.
Une marche en hommage à Christine Renon, à Pantin, le 5 octobre 2019. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Depuis le début de l'année scolaire 2019-2020, 11 suicides ont par ailleurs été recensés au sein des personnels de l'Éducation nationale.

C'est la première fois que le ministère communique des chiffres relatifs aux suicides des agents de l'Éducation nationale. Pendant l'année scolaire 2018-2019, 58 d'entre eux se sont donné la mort, a appris mercredi 6 novembre franceinfo auprès du ministère.

Des informations délivrées à la suite de la réunion d'un CHSCT extraordinaire qui s'est tenu mercredi 6 novembre à Paris. Professeurs et directeurs d'école réclamaient un état des lieux sur la souffrance au travail dans le milieu scolaire, après le suicide de la directrice d'école Christine Renon, à Pantin il y a un mois et demi. 

Des enseignants souvent expérimentés

Onze suicides ont par ailleurs été recensés depuis le mois de septembre, c'est-à-dire depuis le début de l'année scolaire 2019-2020. Le taux de mortalité des agents de l'Éducation nationale est donc de 5,85 pour 100 000, sachant qu'ils sont un million en France. Le taux moyen de suicide dans la population française est, d'après l'Observatoire national du suicide, de 16,7 pour 100 000.

Selon nos informations, parmi les 58 agents qui se sont suicidés en 2018-2019, 37 étaient des hommes, 21 des femmes. Les victimes sont en majorité des enseignants, mais on déplore aussi la mort de deux personnels de direction ou encore plusieurs conseillers principaux d'éducation. D'après ces chiffres, les agents les plus touchés par le suicide sont aussi les plus expérimentés et ceux figurant parmi les tranches d'âge les plus élevées : 45-54 ans et 55-64 ans. Enfin, on note des pics dans les passages à l'acte aux mois d'août, de septembre et de novembre.

Vous êtes à nouveau en ligne