VIDEO. Réforme du bac : "L'objectif c'est de lutter contre le bachotage"

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale est revenu sur la réforme du bac, alors que le déroulement des épreuves de contrôle continu se met en place.

L'objectif de la réforme du bac est "de lutter contre le bachotage, de faire en sorte que les jeunes se préparent le plus en amont possible", a défendu lundi 21 octobre sur franceinfo Gabriel Attal, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale et de la Jeunesse.

Le déroulement des épreuves communes de contrôle continu en classe de première, prévues en janvier dans le cadre de la réforme du baccalauréat a été envoyé aux recteurs et proviseurs. Le Snes-FSU, premier syndicat dans le secondaire, a demandé par avance l'annulation de ces épreuves, dénonçant "un niveau inédit d'impréparation".

Ce contrôle continu compte dans 40% de la note finale, cela permet d'assurer que les jeunes se préparent en amont.

Gabriel Attal

à franceinfo

Ces épreuves sont, selon lui, une bonne chose pour les élèves et pas un "stress" supplémentaire : "Jusqu'à l'an dernier, on était dans une situation où les jeunes faisaient tapis sur l'épreuve de leur bac, ils jouaient leur va-tout sur ce moment-là, ce qui pouvait être facteur d'un énorme stress pour certains jeunes qui s'étaient préparés", a expliqué Gabriel Attal.

En ce qui concerne l'organisation, "on est prêts", a affirmé le secrétaire d'État. "On a adressé aux enseignants, aux familles, aux élèves, une note de quatre pages qui explique précisément les choses, la manière dont elles vont se dérouler. Il y a un comité de suivi de la réforme qui a été mis en place."

Vous êtes à nouveau en ligne