Quatre écrits, un grand oral : Jean-Michel Blanquer a présenté le nouvel examen du baccalauréat

Le ministre de l\'Education, Jean-Michel Blanquer, arrive à Matignon, le 9 février 2018 à Paris.
Le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, arrive à Matignon, le 9 février 2018 à Paris. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

La réforme du bac sera mise en place en 2021.

Le ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, a dévoilé, mercredi 14 février, sa réforme du baccalauréat, qu'il a présentée en Conseil des ministres dans la matinée. Ce direct est désormais terminé.

 Les filières L, S et ES vont disparaître. Elles seront remplacées par un tronc commun – avec le français, la philosophie, l'histoire-géographie, deux langues vivantes et le sport – et trois "spécialités" en première, ramenées à deux en terminale. "Nous voulons ainsi offrir davantage de choix aux élèves, éviter les hiérarchies artificielles entre les séries", a déclaré le ministre lors d'une conférence de presse.

 Quatre épreuves écrites et un oral. L'examen consistera, dès 2021, en quatre épreuves écrites – le français, la philo et deux spécialités – et un oral qui portera sur un projet entamé en première. 

40% de contrôle continu. Les épreuves écrites et le grand oral pèseront pour 60% de la note finale du baccalauréat. Les 40% restant proviendront du contrôle continu (pour 30%) et des notes du bulletin en première et terminale (10%).

Vous êtes à nouveau en ligne