VIDEO. On a testé pour vous la notation encourageante à l'école

JULIE BECKRICH ET ERIC DELAGNEAU - FRANCE 2

Le ministre de l'Education nationale souhaite en finir avec les notes "sanctions" et préconise "d'autres formes d'évaluation" pour encourager les élèves au lieu de les "paralyser".

A quoi ressemblerait la réforme de la notation prônée par le ministre de l'Education nationale ? France 2 a testé plusieurs manières positives de noter les élèves et a demandé leur avis aux parents.

Première possibilité : l'enseignant continue d'enlever des points pour les erreurs commises mais il en rajoute pour celles évitées. Si l'élève a fait quelques fautes de grammaire et d'orthographe, il perd donc des points. En revanche, s'il ne s'est pas trompé sur les accords des adjectifs, il gagne des points.

Mise en œuvre annoncée pour début 2015

Seconde façon d'évaluer : remplacer les notes par un code couleur. Il y a donc du rouge sur la copie pour sanctionner les fautes. Mais aussi du vert pour souligner les bons points. Les parents interrogés par France 2 sont séduits. A condition d'avoir des repères de niveau et d'acquisition.

Le ministre de l'Education nationale souhaite en finir avec les notes "sanctions" dans les écoles et préconise "d'autres formes d'évaluation" pour encourager les élèves au lieu de les "paralyser". Benoît Hamon a ouvert mardi 25 juin la Conférence nationale sur l'évaluation des élèves, qui associera de juillet à décembre la communauté éducative et la société civile, en vue de mettre en œuvre début 2015 une nouvelle politique d'évaluation.

Vous êtes à nouveau en ligne