VIDEO. Education : oubliez les ZEP, voici les REP

Des enfants discutent avec leur instituteur après une leçon de piano, le 1er février 2008, à l\'école Olympe-de-Gouges de Bondy (Seine-Saint-Denis).
Des enfants discutent avec leur instituteur après une leçon de piano, le 1er février 2008, à l'école Olympe-de-Gouges de Bondy (Seine-Saint-Denis). (PATRICK KOVARIK / AFP)

Les zones d'éducation prioritaire deviendront, à partir de l'année prochaine, les réseaux d'éducation prioritaire. Le ministre Vincent Peillon doit préciser sa réforme, jeudi.

Un changement de nom et de dispositif. Les zones d'éducation prioritaire (ZEP) vont être remplacées par les réseaux d'éducation prioritaire (REP), dans le cadre d'une réforme de l'éducation prioritaire que doit détailler Vincent Peillon, jeudi 16 janvier. Le ministre de l'Education nationale annonce son objectif, jeudi matin dans Le Parisien :  il faut que les écarts de performance scolaire entre les élèves de l'éducation prioritaire et les autres "ne dépassent pas 10%", contre le triple actuellement.

La tendance est pourtant à l'accroissement des inégalités : en 2007, 55% des élèves de troisième en ZEP avaient le niveau en français, contre seulement 42% en 2012. Pour y remédier, le ministre compte notamment tripler la prime offerte à certains enseignants dans les quartiers difficiles. Par ailleurs, un professeur supplémentaire sera nommé dans chaque établissement d'éducation prioritaire pour aider les élèves en difficulté. L'éducation prioritaire concerne un élève sur cinq.

Vous êtes à nouveau en ligne