Salaire : la France rémunère-t-elle mal ses professeurs ?

Le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé mercredi 28 août une hausse des salaires des professeurs de 300 euros en moyenne en 2020. Une revalorisation salariale qui avait été négociée sous la présidence de François Hollande pour se rapprocher des standards européens.

Les enseignants qui se disaient mal payés, déconsidérés, devraient désormais être augmentés. Selon le ministre de l'Éducation nationale, "des augmentations de salaire vont avoir lieu : c'est-à-dire 300 euros pour tout le monde en moyenne en 2020". Mais cette augmentation est-elle justifiée ? En moyenne en début de carrière, un professeur des écoles touche 2 067 euros par mois, tout comme un professeur certifié. Un professeur agrégé touche, lui, en début de carrière 2 334 euros par mois.

Un salaire de 32 582 euros par an en moyenne pour un enseignant au collège

Nicolas Glière est enseignant au collège. Entre les 18 heures de travail obligatoires en classe, les corrections et les préparations de cours, il dit arriver à 43 heures par semaine en moyenne pour un salaire de 2 500 euros bruts, soit 1 992 euros nets. "J'ai 13 ans d'ancienneté dans l'Éducation nationale, un Bac +5, un concours difficile et je m'occupe d'instruire les enfants des autres. On devrait être rémunéré et estimé à notre juste mesure", s'indigne-t-il. Selon un expert de l'OCDE, la France est en retard. Après 15 ans d'ancienneté dans un collège, un enseignant français touche 32 582 euros par an en moyenne, alors que la moyenne des pays de l'OCDE s'élève à 40 699 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne