Rythmes scolaires : "Sur le terrain, quatre jours et demi, ça ne tenait pas"

Des enfants sur le chemin de l\'école, à Paris, le 1er septembre 2016. 
Des enfants sur le chemin de l'école, à Paris, le 1er septembre 2016.  (PATRICK KOVARIK / AFP)

Le maire LR Sylvain Berrios de Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val de Marne, était l'invité de franceinfo mardi, pour évoquer la réforme des rythmes scolaires. Sa municipalité a décidé de revenir à la semaine de quatre jours. 

Un tiers des écoles a choisi un retour à la semaine de quatre jours. C'est le cas de Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val de Marne, une commune de 75 000 habitants. Le maire LR Sylvain Berrios veut revenir à cette semaine de quatre jours pour éviter que les enfants ne soient "exténués à la fin de la semaine".

"Les journées de classe seront plus longues mais avec un repos en milieu de la semaine et ce n'est pas négligeable", a réagi sur franceinfo mardi 18 juillet, Sylvain Berrios qui demande à "ce qu'on écoute davantage les maires".

franceinfo : pourquoi revenir à la semaine de quatre jours ? Est-ce un choix politique ?

Sylvain Berrios : C'est surtout un choix municipal. L'ensemble des acteurs étaient heureux de la semaine de quatre jours. La semaine de quatre jours et demi est venue mettre la pagaille. On a voté à la quasi-unanimité le retour à la semaine de quatre jours. Les enfants étaient exténués à la fin de la semaine, les enseignants avaient du mal à tenir leur classe, donc c'est une démonstration que sur le terrain ça ne tenait pas ce rythme de quatre jours et demi.

Vous pensez au bien-être des enfants, mais cela fait trois changements de rythmes en quelques années pour eux...

Je crois qu'on devrait écouter davantage les maires. Il y a des différences dans les milieux ruraux et dans les grandes villes, et les maires savent ce qu'il faut pour leur commune. Je trouve heureux que Jean-Michel Blanquer [ministre de l'Éducation nationale] ait suivi les recommandations de liberté de choix des communes.

Les journées vont-elles être plus longues ?

Les journées de classes seront plus longues, mais avec un repos au milieu de la semaine et ce n'est pas négligeable. On a connu la semaine de quatre jours et celle de quatre jours et demi, et à Saint-Maur les fossés, on a 25 groupes scolaires soit 6 000 enfants. C'est non négligeable pour savoir ce qui est bien ou pas en termes de cadencement.

Vous êtes à nouveau en ligne