Meuse : les derniers jours d’une école avant sa fermeture

FRANCE 3

400 écoles vont disparaître à la rentrée, faute d’élèves. C’est le cas de l’école de la commune de Salmagne, dans la Meuse, où se sont rendues les caméras de France 3.

Les habitants de Salmagne, dans la Meuse, n’entendront bientôt plus les cris des enfants de l’école. L’établissement de ce village de 300 habitants vit ses derniers jours. Les 33 élèves, répartis en deux classes du CE1 au CM2, viennent des quatre villages des alentours. À partir de septembre, ils devront se rendre à cinq kilomètres de là, dans une autre école. "Pour les CM1, ça va leur faire bizarre de changer d’école d’une année à l’autre", glisse une élève.

"C’est une certaine économie"

Une page se tourne aussi pour Régis Vizot, instituteur en poste depuis 26 ans et directeur de l’école, qui a décidé de prendre sa retraite. L’école a vu défiler plusieurs générations de mêmes familles. Pour les anciens élèves, aujourd’hui parents ou grands-parents, c’est la fin d’une époque. La fermeture de l’école était inévitable pour le maire, Jean-Marie Roth : "Il faut savoir accepter les décisions. C’est vrai qu’au niveau financier, c’est une certaine économie", déclare-t-il. À la rentrée, l’école accueillera le secrétariat de la mairie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne