Classes à 12 élèves : une réforme à la loupe

Cette vidéo n'est plus disponible

Emmanuel Macron avait promis des classes à 12 élèves dès la rentrée prochaine lors de la campagne présidentielle. Les questions sont nombreuses.

L'ambiance est animée à Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) mais les élèves restent concentrés. Cette année, dans cet établissement classé réseau d'éducation prioritaire plus, l'institutrice encadre 20 CP. Mais plusieurs fois par semaine, elle peut compter sur l'aide de Camille Fisher, une enseignante spécialement détachée. Comme elle, ils sont 2 300 "maîtres plus" à intervenir en renfort dans les classes de CP des zones prioritaires. Deux maîtres pour une classe, un dispositif nommé : "plus de maîtres que de classes", mis en place depuis 2013. Une méthode saluée par les parents d'élèves.

Les syndicats enseignants s'inquiètent

"Il y a un enseignant en plus dans la classe. Quand ils sont 24, cela permet qu'il y ait un professeur qui s'occupe réellement de 12 élèves", livre l'une d'entre eux. Mais le nouveau ministre de l'Éducation nationale voit les choses autrement pour la rentrée prochaine. Il prévoit de dédoubler les 2 300 classes de CP dans les zones prioritaires. 12 élèves maximum par classe, mais le dispositif précédent sera maintenu dans certains établissements. Les syndicats enseignants s'inquiètent déjà, impossible de savoir au détriment de quelles écoles seront mobilisés les 2 300 professeurs supplémentaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne