VIDEO. En marge de la Manif pour tous, les actions choc des anti-Hollande

FRANCK GENAUZEAU, VIVIEN ROUSSEL - FRANCE 2

Après le mariage pour tous, le mouvement se bat aujourd'hui contre la GPA, la PMA et le genre, et manifeste dimanche à Paris et Bordeaux.

La manif pour tous appelle à manifester, dimanche 5 octobre à Paris et Bordeaux, à la fois pour la famille, après l'annonce d'économies sur les allocations familiales, et contre la PMA, la GPA et "l'idéologie du genre". Si le mouvement a perdu la bataille du mariage pour tous, il continue ses actions coups de poing.

Un groupuscule qui appelle au putsch

Happenings au champagne devant le siège du PS, banderoles déployées à différents endroits de Paris, interpellations musclées de ministres : les petits groupes d'activistes nés pendant cette mobilisation refusent de se contenter de manifester "une fois de temps en temps" comme l'explique une militante, Hélène Rochefort, qui ne réfute pas le terme de "harcèlement".

Et leurs revendications se sont élargies depuis les premières manifestations contre le mariage gay. La "dissidence française", un autre groupuscule qui émane de la Manif pour tous, appelle aujourd'hui à "un coup d'état militaire" en France. "C'est le peuple qui décidera" expliquent-ils à France 2.

Ils attendront sans doute avec intérêt le décompte du nombre de manifestants qui seront rassemblés dans les rues de Paris, dimanche 5 octobre. Dans un sondage publié samedi par le site internet Atlantico, 31% des Français se disent "proches des valeurs et des idées de la Manif pour tous", et 42% "éloignés".

Vous êtes à nouveau en ligne