Manif pour tous : environ 24 000 personnes ont défilé à Paris, selon la préfecture, 200 000 selon les organisateurs

Des manifestants de La Manif pour tous, à Paris, dimanche 16 octobre 2016. 
Des manifestants de La Manif pour tous, à Paris, dimanche 16 octobre 2016.  (ERIC FEFERBERG / AFP)

Le mouvement, né de l'opposition au mariage des couples homosexuels, compte ses troupes dimanche, à quelques mois de l'élection présidentielle. 

La Manif pour tous, née en 2012 de l'opposition au mariage entre personnes de même sexe, espérait une large mobilisation, dimanche 16 octobre, à Paris. Ce premier défilé depuis deux ans, organisé pour défendre "la famille et l'éducation" et "peser sur les candidats" à six mois de la présidentielle, a rassemblé entre 23 000 et 24 000 personnes dans les rues de la capitale, selon la préfecture. Les organisateurs annoncent, de leur côté, 200 000 participants. 

Des soutiens politiques discrets. Etaient attendus ce dimanche, selon l'organisation, le candidat à la primaire à Jean-Frédéric Poisson (PCD), les députés Hervé Mariton (LR), Marion Maréchal-Le Pen (FN) ou encore Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France). Mais le mouvement peine à convaincre les candidats à la primaire à droite, qui pour la plupart ne comptent pas revenir sur la loi Taubira.

Un mot d'ordre fourre-tout. Procréation médicalement assistée (PMA) "sans père", "scandale de la GPA" (gestation pour autrui), "casse de la politique familiale", "menaces sur la liberté éducative" ou encore "diffusion du genre" : les mots d'ordre concernent tous des "dérives" attribuées à l'actuelle majorité. La Manif pour tous réclame par exemple l'abolition de la GPA, qui n'est pourtant pas autorisée en France.

Un mouvement "pas représentatif du catholicisme aujourd'hui". En 2012 et 2013, les cortèges de LMPT ont compté de nombreux catholiques engagés contre la loi Taubira. Mais la sociologue Céline Béraud explique à franceinfo que depuis, l'Eglise catholique reconnaît de plus en plus d'unions de couples homosexuels croyants et pratiquants.

21h23 : Le nombre de Français se disant proche des valeurs de la Manif pour tous est en forte baisse. Selon un sondage publié par le site Atlantico.fr, 24% des sondés se reconnaissent dans le mouvement. Ils étaient 31% il y a deux ans.

19h36 : Pour peser sur l'élection présidentielle, la Manif pour tous va lancer un site, curieusement baptisé boomerang2017.fr pour comparer les engagements des candidats sur le thème de la famille.

18h45 : Sur Twitter, échange tendu entre l'éditorialiste du Figaro Eugénie Bastié et Aurore Bergé, proche d'Alain Juppé.

18h33 : "Pourquoi manifester alors que la loi sur le mariage a été adoptée il y a plusieurs mois ?"NOM DE ZEUS MARTY !

18h33 : La société évolue aussi, arrêtez de vivre au Moyen-Âge !

18h30 : Je suis opposé à cette "manif pour tous" rétrograde mais pas la peine de sombrer dans la vulgarité, l'insulte et le sectarisme comme ce Mr Brossat....

18h29 : Moi, ce qui m'écoeure, ce sont les propos tenus lors de la manifestation. J'en arrive à souhaiter qu'ils se découvrent des petits enfants homosexuels. Une fois mis à la porte de leur famille, ces jeunes seront alors content de trouver des associations comme le Refuge.

18h29 : Bravo à ceux qui osent afficher leur amour, car on parle bien d'amour !! Et honte a ceux qui continuent à stigmatiser les personnes qui aiment, certes différement mais qui aiment !!!

18h28 : Beaucoup de réactions dans les commentaires sur le retour de la Manif pour tous à la une de l'actualité... dont beaucoup ne sont pas diffusables, car orduriers.

18h19 : La Manif pour tous, opposée au mariage homosexuel, vient de s'achever. Voici cinq vidéos, qui retracent le parcours et l'ambiance de cette manifestation, notamment réalisées par notre journaliste Yann Thompson qui était sur place.

Des manifestants de La Manif pour tous, à Paris, le 16 octobre 2016.

(MAXPPP)

18h10 : "Cette manifestation va conforter notre crédibilité. C'est une réussite. En dépit de tout ce qu'on peut dire sur nous, de l'anathème, le public reste mobilisé."

Le cortège a attiré entre 24 000 personnes, selon la préfecture, et 200 000 personnes, selon les organisateurs.








(Eric FEFERBERG / AFP)

18h13 : Pour contrer le cortège des opposants au mariage homosexuel, un "kiss in" était organisé place de la République. Quelque centaines de personnes s'y sont rendues, loin des 2 000 qui avaient annoncé leur présence sur Facebook, note France 3 Paris.

17h46 : L'autre bilan du cortège parisien, ce sont les interpellations. Il y en a eu 13 : six Femens, qui se sont exhibées, poitrine nue, en pleine manifestation. Sept autres personnes ont été interpellées pour port d'arme prohibée ou en possession de stupéfiants, précise la préfecture de police.

17h45 : "Je suis le seul des candidats à avoir manifesté contre le mariage pour tous", a déclaré Jean-François Copé sur RTL. C'est faire peu de cas de Jean-Frédéric Poisson, le président du Parti chrétien-démocrate, qui était de tous les rassemblements (exemple ici, ici ou encore ici).

17h39 : "Au fond, c'est la France moisie qui manifeste aujourd'hui dans les rues de Paris."

Sur RMC, Ian Brossat, adjoint (PCF) à la mairie de Paris, et homosexuel marié à son compagnon depuis 2013, ne mâche pas ses mots contre le défilé de cet après-midi. Sur Twitter, il parle de "lie de la société". "Là, on a à faire à des gens qui manifestent, non pas parce que leurs droits sont menacés, mais parce qu'ils refusent l'égalité. Ça me révolte profondément."

17h35 : Geneviève de Fontenay intervient à la tribune pour proposer un mariage réservé aux homosexuels qui s'appellerait le "gayriage". Silence gêné dans l'assistance.

17h26 : Parlons un peu politique, car l'objectif du cortège de la Manif pour tous était de peser sur la primaire à droite. Récit de notre journaliste Yann Thompson.

17h23 : D'après les organisateurs, 200 000 personnes ont participé au défilé parisien. Un chiffre en net recul par rapport à la mobilisations d'octobre 2014, où ils revendiquaient 500 000 manifestants.

17h22 : Dans une manifestation organisée "pour défendre la famille", comme le revendiquent les organisateurs, ça sent les crêpes, indique notre envoyé spécial.

17h21 : Entre 23 000 et 24 000 personnes ont défilé à Paris dans le cortège de la Manif pour tous, affirme la préfecture de police.

16h49 : Notre journaliste Yann Thompson est toujours avec son couple de manifestants, Vincent et Valérie, lui médecin, elle traiteure.

16h50 : Arrive à la tribune de la Manif pour tous la députée FN Marion Maréchal-Le Pen, qui a fait le déplacement contrairement aux chefs du parti comme Marine Le Pen ou Florian Philippot.

16h36 : Que veulent exactement les participants au cortège de la Manif pour tous. Yann Thompson, notre envoyé spécial, leur a posé la question.

16h24 : On n'a pas encore de chiffres de mobilisation pour le cortège parisien de la Manif pour tous, mais les images ne permettent pas exactement de se faire une idée, indique un journaliste de BuzzFeed sur Twitter.

16h55 : La Manif pour tous s'est élancée, avec Robert Ménard, derrière une des banderoles réclamant l'abrogation de la loi Taubira.



14h56 : Pourquoi manifester alors que la loi sur le mariage pour tous a été adoptée il y a plusieurs mois ? Notre journaliste Yann Thomson a rencontré plusieurs manifestants de la Manif pour tous. Voici leurs réponses.



YANN THOMPSON / SOUNDCLOUD

Vous êtes à nouveau en ligne