Permis de conduire : vers une formation aux premiers secours

(Maxppp)

Les candidats au permis de conduire devront prochainement apprendre et réviser le code des bons réflexes en cas d'accident. Le Sénat a adopté à l'unanimité une formation aux premiers secours. Avant même le vote des députés, le gouvernement s'est engagé à faire appliquer l'innovation d'ici l'été.

Jean-Pierre Leleux, sénateur
UMP des Alpes-Maritimes, n'y va pas par quatre chemins lorsqu'il explique ses
motivations pour ajouter les gestes de premiers secours au programme du permis : "entre 250 et 300 vies par an, pourraient être sauvées, grâce aux témoins d'un accident ." Le texte adopté au Sénat prévoit l'acquisition des bases comme l'alerte, le balisage des lieux
et l'intervention auprès des blessés dans l'attente des secours.

Une proposition fait l'unanimité 

La proposition de loi UMP
a recueilli le soutien collectif du Sénat. Le texte de Jean-Pierre Leleux contient un
seul article :

"Les candidats à
l'examen du permis de conduire sont formés aux notions élémentaires de premiers
secours en cas d'accident de la circulation. Cette formation est sanctionnée
dans le cadre de l'examen du permis de conduire."

Une application rapide 

Le texte doit encore passer
à l'Assemblée nationale mais le secrétaire d'Etat aux Collectivités, André
Vallini, s'est déjà fait le porte-parole du gouvernement pour affirmer qu'un décret
d'application sera pris d'ici l'été. Il devrait satisfaire les automobilistes qui demandent un meilleur dosage entre la prévention et la répression. 

Le contenu
de la formation sera prochainement finalisée et elle figurera au programme de l'examen
du permis de conduire, qui va faire l'objet d'une réforme. Lors de l'examen du texte, plusieurs sénateurs ont souhaité prévoir une mise à jour régulière de l'apprentissage des "gestes qui sauvent".

Vous êtes à nouveau en ligne