Universités : les demandes d'évacuations examinées

En direct du ministère de l'Enseignement supérieur, à Paris, Jihane Benzina nous en dit plus sur les demandes d'évacuation des universités.

Après les appels des présidents des établissements, pourquoi les évacuations des univestités boloquées par les étudiants n'ont-elles pas lieu ce mardi 17 avril ? "Les demandes d'évacuations ont bien été reçues dans les différentes préfectures. Elles sont maintenant examinées au cas par cas par les préfets, en lien direct avec le ministre de l'Intérieur lui-même qui supervise la situation", rapporte Jihane Benzina, en direct du ministère de l'Enseignement supérieur, à Paris.

"Encore trop de risques d'incidents"

"Vous l'aurez compris, c'est un dossier extrêmement sensible. C'est Gérard Collomb qui donnera le feu vert", poursuit la journaliste de France 2. Et de préciser : "Ce que l'on regarde, c'est la topographie des lieux. Par exemple : l'architecture de Tolbiac. Une tour rend toute intervention plus délicate." Jihane Benzina détaille également que "ce qu'on nous explique ce soir, c'est que les conditions ne sont pas réunies pour des interventions. Il y a encore trop de risques d'incidents avec les forces de l'ordre, mais si des violences devaient éclater, la décision d'intervenir pourrait là être prise très rapidement." Quant aux examens, "ils auront lieu quoiqu'il arrive", assure la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne