Parcoursup : une aide pour favoriser la mobilité des étudiants

À quelques semaines de la rentrée, 66 000 candidats sont toujours en attente d'une réponse de Parcoursup. Le gouvernement veut débloquer une aide de 7 millions d'euros pour favoriser la mobilité des étudiants.

Parcoursup multiplie les messages de relance, mais ne recevrait aucune réponse de 50 000 étudiants. Le ministère de l'Enseignement supérieur appelle ces candidats inscrits en mars sur la plateforme et qui sont depuis complètement inactifs, des "candidats fantômes". Parmi les raisons de cette inactivité : un échec au bac, un changement d'avis ou le choix d'une école privée. Bilan : sur les 66 000 candidats sans affectation, seuls 16 000 sont vraiment actifs.

Entre  200 à 1 000 euros par an

Ces bacheliers toujours en attente risquent d'être affectés loin de chez eux. Pour eux, le gouvernement met en place une "aide à la mobilité". Chaque étudiant pourrait recevoir une aide de 200 à 1 000 euros par an. C'est une première cette année. Concernant la plateforme Parcoursup, le gouvernement prévoit d'effectuer un bilan à la fin septembre afin d'améliorer le dispositif.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne