Parcoursup : les premiers résultats sont tombés, malgré un site internet saturé

La plateforme Parcoursup prise en photo le 23 novembre 2018.
La plateforme Parcoursup prise en photo le 23 novembre 2018. (THIERRY THOREL / NURPHOTO / AFP)

La plateforme d'accès aux études supérieures a dévoilé mercredi soir les premières réponses aux vœux des quelque 900 000 candidats inscrits. 

Frustration, joie ou déception : les premières réponses aux vœux d'études supérieures sont tombées aux environs de 19 heures, mercredi 15 mai, sur la plateforme Parcoursup. Elles ont suscité de nombreuses réactions, d'autant plus que le site internet était souvent saturé. Plusieurs internautes ont rapporté ce problème sur franceinfo, mais également sur Twitter. L'accès à la plateforme est finalement revenu à la normale aux alentours de 22h15.

Contacté par franceinfo, le ministère de l'Enseignement a réagi jeudi matin, indiquant que "beaucoup de personnes se sont connectées sur la plateforme en même temps mercredi soir". "Nous avions anticipé ces connexions avec des sites de consultation, qui se sont déployés dès 19 heures. Le retour à une navigation optimale pour une grande majorité des candidats s’est faite aux alentours de 21h30", a précisé le ministère.

Dans la soirée, le compte Twitter de Parcoursup conseillait de se connecter "ultérieurement" pour accéder à son dossier et d'"essayer à nouveau".

"Quelques oui, des listes d'attente, pas de non"

Mais beaucoup disaient aussi avoir pu se connecter - parfois par intermittence - et visualiser les réponses. Pour faire face à cet afflux de connexions, la plateforme n'est accessible que pour la consultation : les candidats, lycéens de Terminale, étudiants en réorientation et adultes en reprise d'études, ne peuvent pas répondre tout de suite aux propositions. "Vous pourrez accéder à votre dossier et formuler des réponses aux formations ultérieurement", précisait un bandeau jaune en tête du site internet, qui a disparu par la suite.

Capture d\'écran du site Parcoursup le 15 mai 2019.
Capture d'écran du site Parcoursup le 15 mai 2019. (PARCOURSUP / FRANCEINFO)

Les connexions ont été plus fluides sur l'application pour smartphones. A Toulouse, Pablo, 17 ans, en Terminale S option sciences de l'ingénieur (SSI), s'est connecté au site Parcoursup dès 18h50. "ça ne marchait pas, j'ai téléchargé l'application et là j'ai vu", raconte-t-il à l'AFP. "Quelques oui, des listes d'attente, pas de non" pour ses vœux en écoles d'ingénieurs, DUT et licence générale à l'université de Toulouse. 

Déception en revanche pour Maëlys, en Terminale S à Boulogne-Billancourt (Haut-de-Seine) et également interrogée par l'AFP. Sur neuf vœux dans des licences de chimie-biologie ou SVT à Paris et en région parisienne, elle n'a pour l'instant aucun "oui". Jusqu'au 19 mai, les jeunes ont cinq jours pour accepter, refuser ou placer "en attente" la ou les propositions reçues. Ce délai passera à trois jours à partir du 20 mai.

Vous êtes à nouveau en ligne