Parcoursup : des lycéens dans l'attente

FRANCE 3

Les terminales et leurs familles ne parlent que de ça : la nouvelle plateforme Parcoursup. Hier, le samedi 26 mai, 60 % des lycéens avaient reçu au moins une proposition d'admission dans l'enseignement supérieur.

En pleines révisions, ces lycéens de terminale de Montgeron (Essonne), en banlieue parisienne, sont plus préoccupés par leur inscription dans le supérieur que par le bac lui-même. Pour eux, Parcoursup ne tient pas ses promesses. Dans leur classe, 60 % des élèves n'ont toujours aucune proposition, soit trois fois plus que l'an dernier avec APB à la même période. Ils soupçonnent une sélection basée sur le lycée d'origine.

Un dossier irréprochable, mais aucun "oui" sur Parcoursup

Et pour cause : pour la première fois cette année, même les premiers de la classe se voient refuser la filière de leurs choix. Dès le réveil, Abel, élève de terminale S, consulte Parcoursup en attente d'une classe prépa B/L, lettres et maths. "Comment se mettre à réviser, à travailler sérieusement pour essayer d'avoir une mention, alors qu'on n'a peut être même pas ce qu'on veut avoir pour l'année prochaine ?", déplore le jeune homme au dossier irréprochable, où figure un 20 en maths au bac blanc, un 18 en français à l'écrit, et un 20 à l'oral. Sa famille craint que le frère d'Abel, brillant élève de seconde dans le même lycée, connaisse à son tour les mêmes déboires, dans deux ans. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne