Lycées : le casse-tête des spécialités

FRANCE 3

Une nouvelle mesure de la réforme des lycées inquiète les élèves, leurs parents et les professeurs. Désormais, après la seconde générale, il n'y aura plus à choisir sa filière, mais des options et des spécialités. Seulement, tous les établissements ne proposent pas les mêmes.

Dans les lycées comme Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), les élèves ne savent pas quoi faire. Avec la réforme du lycée, la règle a changé : terminé les filières traditionnelles L, ES, S. Place aux spécialités. En première, les élèves auront 16 heures de cours en tronc commun de six matières, dont français, sciences, histoire-géographie, enseignement moral et civisme, langues vivantes. 

Un choix variable selon les établissements

Les élèves devront aussi choisir trois spécialités de quatre heures chacune parmi douze. On retrouve l'histoire-géographie, les mathématiques, les langues, mais aussi l'informatique, les cultures antiques ou les arts. Ce choix est variable selon les établissements. Au lycée Marcelin Berthelot, huit enseignements sont proposés. Pour guider les élèves de seconde, tous les quinze jours une heure d'accompagnement est assurée par le professeur principal. En Haute-Saône, les professeurs et les parents d'élèves du lycée Cournot, de Gray, s'inquiètent de l'absence de certaines spécialités.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne