Parcoursup

La plateforme Parcoursup a été mise en place en janvier 2018, pour recueillir et gérer les vœux d'affectation des futurs étudiants de l'enseignement supérieur public français. Ce nouveau dispositif, au cœur de la réforme de l'université, a remplacé APB, système critiqué pour avoir flanché sous l'afflux de demandes.

Désormais, les lycéens en terminale et candidats en réorientation peuvent inscrire 10 voeux maximum sur cette nouvelle plateforme, sans les classer par ordre de référence. Les réponses sont transmises au fil de l'eau. Grande nouveauté : la plateforme détaille des "attendus" (compétences et connaissances requises) avec un cadre national pour chaque filière, et précisés par chaque université en fonction des spécificités de ses formations. 
plus
A quelques jours de la rentrée universitaire, 100 000 étudiants ne sont pas satisfaits de la proposition faite par Parcoursup. 

Parcoursup : 100 000 bacheliers n'ont pas validé une proposition de formation, le système tourne au ralenti

Illustration Parcoursup

Parcoursup : une aide pour favoriser la mobilité des étudiants

Une future étudiante consulte le site Parcoursup, en mai 2018.

Parcoursup : plus de 66 000 jeunes n'ont toujours pas obtenu d'affectation

La plate-forme Parcoursup (illustration).

Parcoursup : les jeunes toujours dans l’attente

La plateforme Parcoursup permet de recueillir et gérer les vœux d\'affectation des futurs étudiants de l\'enseignement supérieur public français.

Parcoursup : les universités s'inquiètent

Illustration Parcoursup

Parcoursup : des vœux supprimés faute d'accès à internet

Illustration Parcoursup

"Je ne sais pas où je vais être dans un mois" : la longue attente de milliers de bacheliers sur Parcoursup

Une élève regarde le site de Parcoursup, à Lille (Nord), le 22 mai 2018.

Parcoursup : les universités doivent faire du "surbooking"

La plate-forme Parcoursup (illustration).

Parcoursup : l'attente pour des milliers de bacheliers

Une élève regarde le site de Parcoursup, à Lille (Nord), le 22 mai 2018.

Parcoursup : 17 000 élèves n'ont toujours pas reçu de propositions d'affectation

Un élève en attente de proposition sur Parcoursup

Parcoursup : l'interminable attente pour les nouveaux bacheliers

La plate-forme Parcoursup (illustration).

Parcoursup : 56 000 élèves sont désormais considérés comme des "candidats inactifs"

La plateforme Parcoursup permet de recueillir et gérer les vœux d\'affectation des futurs étudiants de l\'enseignement supérieur public français.

Parcoursup : le privé comme dernier recours

Une élève regarde le site de Parcoursup, à Lille (Nord), le 22 mai 2018.

Éducation : les laissés-pour-compte de Parcoursup

Le président du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, Stéphane Troussel, le 27 février 2018, à Villetaneuse (Seine-Saint-Denis). 

Parcoursup : le président de la Seine-Saint-Denis saisit à son tour le Défenseur des droits

Les futurs bacheliers et bachelières ont jusqu\'au 31 mars 2018 pour boucler leur vœux d\'orientation post-bac, sur Parcoursup.

Parcoursup synonyme de stress pour 102 000 bacheliers

Une manifestation contre la plateforme Parcoursup à Nantes (Loire-Atlantique), le 7 juin 2018.

Des organisations opposées à Parcoursup saisissent le Défenseur des droits

Mi-juillet, 89 000 jeunes sont encore en attente d\'une proposition sur Parcoursup. 

Parcoursup : 89 000 candidats sont encore en attente d'une proposition mi-juillet, soit à peine plus que l'an dernier avec APB

Ranitea Gobrait, la bachelière major de Polynésie, regarde avec sa mère, les résultats du bac à Papeete, le 6 juillet 2018. La jeune fille a obtenu la note de 20,32/20.

Bac : quelles formations voulait la bachelière major de Polynésie sur Parcoursup ?

La plateforme Parcoursup permet de recueillir et gérer les vœux d\'affectation des futurs étudiants de l\'enseignement supérieur public français.

Parcoursup : des affectations qui prennent du temps

Ranitea Gobrait avec sa mère devant le panneau d\'affichage des résultats du baccalauréat à Papeete (Polynésie française), le 6 juillet 2018.

Parcoursup répond à la major du bac en Polynésie, qui dit n'avoir reçu aucune réponse positive

Capture d\'écran d\'un post Twitter d\'une bachelière, publié le 6 juillet 2018. 

Résultats du bac : ces 16 tweets nous ont bien fait rire

Les résultats du baccalauréat le 5 juillet 2017 (illustration).

Sans être totalement satisfaisant, Parcoursup devrait quand même faire mieux qu'APB

Une élève regarde le site de Parcoursup, à Lille (Nord), le 22 mai 2018.

"J'ai peur de me retrouver sans rien" : le stress des lycéens sans affectation sur Parcoursup

La plateforme Parcoursup permet de recueillir et gérer les vœux d\'affectation des futurs étudiants de l\'enseignement supérieur public français.

Parcoursup : 149 690 élèves n'ont toujours pas reçu de propositions d'affectation

Frédérique Vidal, ministre de l\'Enseignement supérieur, quitte l\'Elysée, le 12 juin 2018, à Paris.

La ministre de l'Enseignement supérieur annonce la création de 10 000 places supplémentaires dans le supérieur

Frédérique Vidal

Parcoursup : "130 000 lycéens encore en attente" d'une affectation

La plateforme en ligne Parcoursup, le 15 janvier 2018.

Parcoursup : 170 000 jeunes encore en attente, la phase complémentaire démarre

Lors de l\'épreuve de philosophie du baccalauréat, à Cusset (Allier), en juin 2014.

En un mot. Bac philo : la vérité si j'mens

La plateforme Parcoursup est accusée de discriminer les étudiants de banlieue.

Parcoursup discrimine-t-il les élèves de banlieue parisienne ?

123

Vous êtes à nouveau en ligne